Humour
Camille Chamoux joue le one woman show de la nostalgie avec « Née sous Giscard »

Camille Chamoux joue le one woman show de la nostalgie avec « Née sous Giscard »

12 mars 2014 | PAR La Rédaction

Enfant du théâtre classique, Camille Chamoux s’est fait connaître dans le microcosme qu’est la scène humoristique parisienne avec son 1er one-woman show intitulé Camille Attaque. Son nom ne doit pas vous être inconnu, car cette trentenaire hyperactive multiplie les projets : chroniqueuse TV et radio, à l’origine d’une compagnie de théâtre « L’œil guetteur » et scénariste du film Les Gazelles, en salle le 26 mars.

[rating=4]

Son spectacle actuellement à la Une des colonnes Morris parisiennes se joue au théâtre du Petit Saint Martin, il est à contre-courant de ce que l’on a l’habitude de voir et d’entendre, Camille ne vous parle pas des aléas de sa vie sentimentale mais nous pose des questions subtiles sur le rapport que l’on a avec les générations qui nous ont précédés, sur cette nostalgie récurrente.
Camille est née sous Giscard, l’idole de son adolescence : Patrick Bruel, son humoriste référent: Michel Leeb, la musique de sa première boom : « Big Bisous » et l’homme avec qui elle est entrée en philosophie : BHL, autant dire que ses bases sont molles! Est-ce la cause ou la conséquence de son amour pour les antiquités des années 30 et son incapacité à vivre sans son iphone? Cette volonté de s’attacher coute que coute à une génération qui n’est pas la sienne.
Camille nous offre un show convivial où l’humour est distillé avec finesse sur un fond textuel posé et réfléchi
Elle nous parle de conflit générationnel, fait intervenir son public, le titille, digresse et s’enflamme…
Qu’est ce que la vie ? Une pomme d’amour rouge et sucrée à l’extérieur et finalement plutôt fade à l’intérieur.
Notre bonheur est-il dépendant du contexte social, économique et politique dans lequel on vit où est-ce juste une question d’angle de vue?
Peut-on réellement apprécier notre époque sans être dans la comparaison permanente avec le temps passé?
On en ressort non pas le ventre ravagé par le contre-coup de soubresauts dûs aux rires incessants mais guillerets et bien portants avec cette envie folle de croquer la vie à pleines dents!

Camille Chamoux, Née sous Giscard. Du mardi au vendredi à 21h. Samedi 16h et 21h. Relâche les 25 et 27 février et les 6, 13 et 18 mars.

Soisic Belin. 

visuel : affiche du spectacle

Infos pratiques

Le Sémaphore – Théâtre d’Irigny
Cinéma Le Balzac
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture