Cinema
28èmes Entrevues de Belfort : La programmation

28èmes Entrevues de Belfort : La programmation

25 octobre 2013 | PAR Yaël Hirsch

Le Festival qui sait allier compétition de jeunes réalisateurs ultra-créatifs et mise en perspective dans l’histoire du cinéma reprend ses quartiers d’Hiver dans la belle ville du lion. Hier soir, au Nouveau Latina, la nouvelle directrice artistique du festival, Lili Hinstin, présentait son très beau programme, qui compte entre autres la présence de Jacques Doillon, de John Caprenter et un cycle sur la commedia des ratés. Toute la culture sera sur place pour ce régal de festival qui dure du 30 novembre au 8 décembre 2013.

ENTREVUES-2013[1]Alors qu’on sait déjà que le jury international est composé de l’inventeur Jean-Pierre Beauviala, le critique américain Nicholas Elliott, la cinéaste iranienne Mithra Farahani (à qui l’on doit Juste une femme) et la réalisatrice française Alice Ropert (actuellement à l’affiche avec Tirez la langue mademoiselle), la liste des sélectionnés pour la compétition est quasiment établie.

Pour les longs métrages, il manque juste le 12ème et dernier :
Casse de Nadège Trebal (France)
Cendres de Idrissa Guiro et Mélanie Pavy (France)
Chantier A de Lucie Dèche, Karim Loualiche et Tarek Sami (Algérie-France)
La Jungla interior de Juan Barrero (Espagne)
Kelly de Stéphanie Régnier (France)
Lebanon Emotion (Le-ba-non Kam-jeong) de Jung Young-heon (Corée du sud)
Monsieur Morimoto de Nicola Sornaga (France)
Round Trip de Meyar Al-Roumi (Syrie-France)
Salpa de Zagros Manuchar (Finlande)
See You Next Tuesday de Drew Tobia (États-Unis)
The Strange Little Cat de Ramon Zürcher (Allemagne)

La Liste des courts métrages est au complet :
A Day in the Open (En Dag Am Fraien) de Govinda Van Maele (Luxembourg)
L’Âge de feu de Leo Haddad (Suisse)
‘A iucata de Michele Pennetta (Suisse)
Dentro de Emiliano Rocha Minter (Mexique)
Ein Kleiner Augenblick des Glücks de Thomas Moritz Helm (Allemagne)
Être vivant de Emmanuel Gras (France)
José Combustão dos Porcos de José Magro (Portugal)
Juke-Box de Ilan Klipper (France)
My Sweet Home (Yeol-yeo-deol Ban) de Jung Seoung-oh (Corée du sud)
Nous sommes revenus dans l’allée des marronniers de Leslie Lagier (France)
Peine perdue de Arthur Harari (France)
Permission de Joyce A. Nashawati (France)
Revolution Zendj de Tariq Teguia (Algérie-France-Liban)
TIR de Alberto Fasulo (Italie-Croatie)

Aux côtés de cette compétition officielle, Jacques Doillon est attendu pour une rétrospective, où l’on pourra voir et revoir La drôlesse, Ponette, son dernier film, Mes séances de lutte et une dizaine d’autres œuvres.
Le réalisateur d’Halloween, John Carpenter se voit honoré d’une rétrospective et une carte blanche lui est donnée pour interroger (ou mieux brouiller) les frontières entre le cinéma classique et le cinéma de genre.
De Charlot à Yolande Moreau, les trublions de la commedia des ratés, viendront ajouter une touche de pop’ à la programmation
Enfin, comme toujours Entrevues est un festival imprégné d’Histoire et l’interroge dans ce qu’elle a abrité de plus terrible avec le cycle « Images manquantes« . Chaque film sera présenté pendant une vingtaine de minutes par un universitaire.

[Annonce] Gaël Faure et Buridane en concert pour Sacem la Chanson le 30 octobre
Playlist de la semaine (39)
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *