Musique
Playlist de la semaine (39)

Playlist de la semaine (39)

26 octobre 2013 | PAR Bastien Stisi

Parov Stelar - Keep On DancingParov Stelar qui fait revivre une voix d’outre-tombe, le nouveau voyage diplomatique du souverain Kadebostan, et la new-wave lo-fi de bordelais émergents…la playlist de la semaine, rendez-vous hebdo confectionné par Toute la Culture, rien que pour vos oreilles et pour vos tympans exigeants : 

1. Parov Stelar ; Marvin Gaye, « Keep On Dancing »

Après la sortie de son album The Invisible Girl en début d’année, c’est une autre surface du non visible que le dj autrichien Parov Stelar fait émerger à la surface et dans le monde du réel : pour les besoins de « Kepp on Dancing », Stelar réveille les morts et la sensualité vocale de l’américain Marvin Gaye, mort assassiné en 1984 du côté de Washington, et l’accouple à une house swingueuse et héroïque. Le projet est glauque, mais fonctionne.

2. Arctic Monkeys, « One for the Road »

En attendant de venir défendre au Zénith de Paris début novembre les compositions de AM, leur cinquième album studio, les monkeys de Sheffield ont fait paraître le clip dandy et campagnard de leur titre « One for the Road ». Un tracteur enfumé, des mannequins qui se juxtaposent, et une bourgade américaine investie par l’invasion britannique d’Alex Turner et consorts.

3. Kadebostany, « Jolan »

Le producteur suisse Kadebostan quitte le temps d’un morceau le territoire de son royaume fictif (la Kadebostany, donc), emmène dans ses valises et dans son bolide mécanique ses trois musiciennes et sa chanteuse, et revient offrir à la toile la pop baroque et électronique de « Jolan », nouvelle pépite esthétique et sonore issue de son album Pop collection.  Si son précédent clip « Walking with a Ghost » a déjà dépassé le million de vues sur Youtube, « Jolan » laisse présager l’arrivée de nouveaux exilés apatrides dans le royaume sombre et coloré du patriarche aux platines.

4. The Toxic Avenger, « Artificial Lights »

Simon Delacroix ravale ses vapeurs toxiques, s’en emplit jusqu’à la moelle, et fait paraître les percussions électroniques et planantes de Romance & Cigarettes, le nouveau The Toxic Avenger, porté par un tube éponyme aussi sucré qu’éclatant et par une panoplie de brutalités foutraques et électro pop. Des baisers langoureux, des clopes écrasées, un morceau avec Disiz, et des saloperies sonores d’une puissance et d’une efficacité absolue.

5. Be Quiet, « Infancy »

Entre new-wave lo-fi (version New Order) et rock minimaliste, les bordelais de Be Quiet s’élancent bien loin du silence qu’évoque leur nomination, afin de rejoindre des contrées pénétrées par des kaléidoscopes mouvants, des obscurités lumineuses, et des corbeaux perchés sur les claviers. Un saut lointain et profond dans la noblesse sans sourire des années rock 80.

6. Clara Moto, « Joy Departed »

Repérée par l’omnipotent Agoria il y a une demi-douzaine d’années et signée dans la foulée sur le label Infiné, l’autrichienne aux cheveux d’or et à l’electronica teintée de house et de minimale revient le 4 novembre avec un second album (Blue Distance) et un premier EP (Joy Departed) en guise d’apéritif langoureux et tendu.

https://soundcloud.com/claramoto/joy-departed

7. Omar Souleyman, « Wenu Wenu »

Le dj et producteur syrien et sans sourire (et désormais sans frontières) Omar Souleyman poursuit son incroyable déferlante sur le monde des hipsters et des clubs branchés du monde entier avec un album, Wenu Wenu, placé sous l’égide protectrice du brillant producteur britannique Four Tet. Symbole esthétique et visuel à cette invasion de sonorités orientales sous ascendances synthétiques, le dernier clip du prophète syrien figure son géniteur dans les quatre coins du monde, alternativement confronté aux paysages de Paris, de New York, du Caire, de l’île de Pâques, ou même de la banquise Antarctique…

La plupart des morceaux de la playlist sont à retrouver sur la page Deezer de Toute la Culture.

Visuel © : pochette de Keep On Dancing de Parov Stelar

28èmes Entrevues de Belfort : La programmation
Festival international de courts métrages 2013
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *