Arts

Lor K : l’artiste qui croque les matelas

Lor K : l’artiste qui croque les matelas

16 juillet 2019 | PAR Pulcherry Von Ober

Pour parler de Lor K, il faut parler de matelas… Avez-vous réfléchi une fois à ce que  pouvait représenter un matelas ?Le matelas parle d’Amour, d’histoires d’amours. Le matelas est un passeur, un passeur de vies. De ces vies qui se forment, se transforment et qui parfois donnent l’impression d’être déformées. Le matelas informe, raconte notre société : sa composition, sa décomposition. Il livre la vie ou la délivre…La Vie, l’Amour, la Mort.  Le matelas raconte une histoire, notre histoire mais aussi celle de notre société.

Lor-K est une artiste française qui a choisi de cuisiner les matelas plutôt que de les laisser à l’abandon. Elle les cuisine…en gourmandises. A croquer ? 

Lor-K anime les rues, et  leur offre des créations éphémères. Elle transforme les matelas abandonnés sur nos trottoirs. Armée de scie, de bombes, de cutters, de fils et d’aiguilles, elle s’installe. Les ciseaux taillent, entaillent, la mousse jaillit. Elle y plonge ses mains,  la malaxe, la casse. La matière se révèle. Puis vient le moment de la couture : et de fil en aiguilles des formes se dessinent… Ensuite, elle passe à une autre découpe « tu vois les rectangles doivent être équilibrés ! Les donuts doivent être beaux. Elle se reprend :  Non ! Magnifiques ! »

Si on lui demande pourquoi elle aborde la nourriture avec les matelas ? Elle vous répond 
« Je suis gourmande, mais pas que ! Ce matelas dans la rue est aussi un symbole de précarité. Une image qui nous renvoie à ceux qui dorment dehors, qu’on ignorent et qui ne mangent pas à leur faim… C’est une manière de modifier notre perception par l’esthétique, en ouvrant l’appétit »

Interroger, faire prendre conscience aussi que la nourriture est un bien rare qu’il faut chérir. Parce que notre corps ne peut pas vivre sans manger, parce que notre société ne peut exister sans se nourrir. Mais surtout ne pas manger n’importe quoi ! Exit l’industriel !  « Take care ! » Dis-moi comment tu te nourris et je te dirais qui tu es, dans ton rapport à toi-même, aux autres !

De ce projet atypique en ressort un livre de recettes décalées et surprenantes « EAT ME, recettes urbaines« !

Alors, la prochaine fois que vous voyez un matelas dans la rue : sachez l’écouter avec vos yeux, le voir avec votre cœur. Ouvrez votre esprit et cuisinez-le ! Peut-être que votre vie aura alors une toute autre saveur…

Pour les curieux, Lor-K sera au Lyon street food festival du 12 au 15 Septembre 2019 pour partager ses recettes lors de 2 Workshops inédits ! Save the date et rendez vous sur instagram pour suivre ses préparations. 

crédit photo : Pulcherry et Lor K

Avignon Off « La paix dans le monde » de Diastème, une poétique évocation de l’amour absolu.
Yourte, formidable chronique collective d’un effondrement vers le haut
Pulcherry Von Ober
Un regard posé sur l'esthétique car la beauté donne le ton de l'harmonie..http://www.sensetpeau.com/blog/https://www.instagram.com/leschicsgourmandises/ @leschicsgourmandises

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *