Medias

Ovidie, son documentaire choc sur les violences obstétricales

Ovidie, son documentaire choc sur les violences obstétricales

16 juillet 2019 | PAR Anna Geslin

Ce mardi 16 juillet, Arte propose en rediffusion le documentaire réalisé par l’ancienne star du X, Ovidie, qui s’est depuis plusieurs années engagée sur le terrain des femmes, de leur traitement dans le porno à leur condition de vie au quotidien. Avec « Tu enfanteras dans la douleur », elle espère sensibiliser l’opinion publique au sujet des violences obstétricales.

 

 

Depuis l’ère #MeToo, on constate que de plus en plus de réalisateurs, metteurs en scène, journalistes, se penchent davantage sur la question des femmes, de leur place dans la société, la façon dont elles sont traitées, les inégalités et violences auxquelles elles sont confrontées quotidiennement. De nombreux documentaires réalisés par des femmes, portant haut les couleurs du féminisme, fleurissent sur nos écrans. De la Clit Révolution qui parle des initiatives de femmes luttant contre le patriarcat, au long-métrage #Female Pleasure, véritable plaidoyer pour la liberté sexuelle des femmes, tous ont comme objectif de briser les tabous liés au corps féminin.  Le dernier en date, Tu enfanteras dans la douleur, ne déroge pas à la règle.

 

« J’ai eu d’autres choses, que je veux pas forcément raconter, mais qui sont vraiment de l’ordre de la boucherie ». Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, évoque sa malheureuse expérience lors de son accouchement. Ce témoignage, parmi d’autres, donne un certain aperçu de l’ampleur des violences obstétricales, qui concernent, on le comprend vite, beaucoup de femmes. Episiotomies imposées, césariennes à vif, remarques sexistes… Pour la réalisatrice (interview à Brut), la société a en grande partie intériorisé le fait que la douleur soit « quelque chose d’habituel » chez les femmes. Tout le monde a intégré le fait que « on est censées en baver pendant nos règles », « les rapports sexuels sont parfois douloureux », et que « l’accouchement est violent par essence ». Ainsi Ovidie, au travers de cette enquête longue de deux ans et de ces nombreux témoignages, espère sensibiliser l’opinion publique, afin d’ancrer progressivement les notions de « consentement » et de  » bien-être physique et psychique » entre le corps médical et les femmes. Elle note d’ailleurs une amélioration avec la nouvelle génération de soignants « qui sont un peu plus conscientisés sur ces questions-là ».

Ce documentaire est désormais disponible en replay sur Arte

 

©Visuel: maternité, pixabay.

 

 

 

 

Musilac 2019, une bonne cure de musique et de soleil sur les bords du lac du Bourget
Avignon Off « La paix dans le monde » de Diastème, une poétique évocation de l’amour absolu.
Anna Geslin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *