Arts
Le MAM rend hommage à Martine Franck !

Le MAM rend hommage à Martine Franck !

17 novembre 2012 | PAR Tatiana Chadenat

En hommage à Martine Franck, disparue en août dernier, le Musée d’Art Moderne de Paris expose une vingtaine de clichés de la célèbre photographe. L’occasion en quelques regards, de revenir sur les clichés de cette figure immense de la photographie du XXème siècle.

Travaillant de manière indépendante dans les années 60’s (Vogue, Life), Martine Franck est devenu membre de l’agence Vu en 1970, puis de Magnum en 1983. Elle grandit en Grande Bretagne et aux Etats-Unis, avant de faire des études d’histoire de l’art à Madrid puis à l’Ecole du Louvre à Paris. De cette enfance nomade, elle garde un certain regard sur le monde. Tournée vers l’autre, passionnée par l’aspect social de la jeunesse et de la vieillesse, les voyages humanitaires, inspirée par les artistes et les écrivains, ses clichés artistiques métissés, saisis sous un regard pudique et discret, mélangent esthétisme et réalisme.

Par delà l’aspect poétique de son oeuvre, l’artiste, célébrée pour sa détermination entrepreneuriale a co-créé la Fondation Henri Cartier-Bresson qui voit le jour en 2002. Toujours installée à Montparnasse, elle abrite aujourd’hui la majeure partie de ses oeuvres.

Dernièrement, peu avant sa disparition, Martine Franck exposait son dernier album « venus d’ailleurs » à la Maison européenne de la photographie (MEP) mais aussi à la galerie Claude Bernard. Lors des vernissages, la photographe souriante malgré la maladie et délicate à l’image de ses photographies, y accueillait les visiteurs un par un, pour les remercier d’être venus. Tournée vers l’autre inconditionnellement.

En hommage à cette artiste d’exception, le Musée d’Art Moderne de Paris expose quelque uns de ses clichés depuis mardi dernier. Sa disparition silencieuse de la fin du mois d’août fait écho à cette exposition dont on ne peut que regretter la petitesse. Elle se trouve dans les collections permanentes du musée, salle 17 bis. L’entrée est libre. Allez-y !

Crédit Image : Capture d’écran – Affiche d’exposition Martine Franck à la MEP ; Rebecca Horn, 2003 © Martine Franck/Magnum Photos

[Live report] Les Two Door Cinema Club au Zénith : sautillant et enflammé
Défendu d’afficher dans le métro ?
Tatiana Chadenat

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *