Arts

Gallimard fête son centenaire à la BNF

Gallimard fête son centenaire à la BNF

08 mai 2011 | PAR Alienor de Foucaud

Afin de célébrer leurs cent ans, les Editions Gallimard organisent une exposition à la Bibliothèque François Mitterrand, retraçant leur histoire depuis leur fondation en 1911. S’appuyant sur des archives inédites et sur les trésors de la BNF, l’exposition éclaire l’itinéraire d’une maison légendaire et la chronique d’un siècle d’histoire intellectuelle.

Cent ans après la parution du premier livre des Editions de la NRF, L’Otage de Paul Claudel, Antoine Gallimard est à la tête d’une maison devenue un groupe de poids dans le paysage éditorial français. En cent ans, les Editions Gallimard sont parvenues à rassembler les plus grands auteurs du XXe. On pourrait ainsi retracer sans effort une histoire de la littérature et des idées du siècle dernier à la lecture du seul catalogue des Editions Gallimard.

Gide, Aragon, Breton, Malraux, Joyce, Faulkner, Saint-Exupéry, Michaux, Sartre, Queneau, Yourcenar, Kundera, Duras… Ils sont si nombreux à avoir orné la couverture blanche aux filets rouge et noir siglée NRF. Leurs portraits, en-têtes de manuscrits et correspondances illustrent l’immense fonds Gallimard. Certains de ces documents sont restés légendaires, comme la lettre de refus de Gide à Marcel Proust tandis que ce dernier venait d’envoyer les premiers feuillets de sa Recherche, ou encore les fameuse notes de lectures des membres du Comité.

En dévoilant de telles archives, l’exposition soulève un point essentiel, la singularité d’un livre «édité ». La relation qui s’établie entre un auteur et son éditeur dépasse le seul cadre professionnel : « je crois qu’un citoyen peut avoir raison contre l’Etat. Je ne crois pas qu’un auteur puisse avoir raison contre son éditeur » écrivait Ionesco à Gaston Gallimard en 1956.

C’est aussi l’occasion, grâce au partenariat de l’institut national de l’audiovisuel, de redécouvrir Céline interviewé par un journaliste de L’Express dénonçant la commercialisation du livre et la nécessité d’en faire un produit publicitaire, ou encore Simone de Beauvoir déclamant qu’on « ne naît pas femme (mais) qu’on le devient ».

En un siècle, les Editions Gallimard sont parvenues à se donner les moyens de mener en toute indépendance une politique d’auteurs et de collections. L’histoire de cette maison, c’est aussi l’histoire d’un métier, d’un entrepreneur, d’un acteur culturel qui a su évoluer avec son temps, selon les diverses transformations de supports et de pratiques de lectures. L’histoire de cette maison, c’est enfin le récit de la permanence d’une tradition qui a su se coordonner aux exigences d’un renouvellement à savoir maintenir.

Olivier Py sublime Eschyle
Maurice Nadeau honoré
Alienor de Foucaud

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *