Galerie
Les vernissages de la semaine du 22 Mai

Les vernissages de la semaine du 22 Mai

22 mai 2014 | PAR Alexander Mora-Mir

Une bonne partie des vernissages samedi, pour une grande diversité, de quoi répondre aux attentes des plus friands des amateurs d’art.

Les vernissages de la semaine :

Vendredi 23 Mai :

Oscar Murillo, « We Don’t Work Sundays », est une exposition d’un artiste britannique, d’origine colombienne Oscar Murillo, présentée par la Galerie Marian Goodman pour la première fois en France. Peintures, sculptures, dessins, projection vidéo, un artiste polyvalent qui pour une part essentielle de l’exposition présente des objets fabriqués par la classe ouvrière colombienne lors de leurs moments de loisirs. Il met en avant le choc culturel, comme la stratification sociale qu’il condamne. L’exposition s’étendra du Vendredi 23 Mai au Vendredi 18 Juillet 2014 au 79 rue du Temple dans le 3ème arrondissement.

« Rolling holders and windows » est un fabricant de formes, arcs, des triangles, parallélogrammes, rectangles, des plis et des rouleaux. Dans son travail, Liudvikas Buklys soulève des questions ontologiques, en se jouant des interprétations et de paradoxes, à travers des installations, sculptures, objets, photos ou vidéos. Une exposition au 12 rue du Grenier Saint-Lazare dans le 3ème, du Vendredi 23 Mai au Samedi 21 juin 2014.

Avec l’exposition HOME (very) SWEET HOME, la galerie Thaddaeus Ropac imagine un appartement objets et arts se mettent au service des cinq sens. Habiter l’espace avec des œuvres et des objets matériels ou immatériels sublime les valeurs associées aux corps, aux émotions, aux sensations. Notre perception de l’environnement est altérée par la vibration psycho-sensible qui répond à l’architecture de l’intime. Le visiteur est invité à imaginer les transformations possibles de son identité et de ses comportements, produites par le dialogue entre les œuvres. Aventure à faire du Vendredi 23 Mai au Samedi 26 Juillet au 69 Avenue du Général Leclerc, à Pantin, 93500.

Samedi 24 Mai :

Du Samedi 24 mai 2014 au Vendredi 18 juillet 2014.

« Suite bourguignonne » de Hugo Pernet est dans la continuité de son exposition précédente, qui raconte toutefois ce qu’il s’est passé avant. Elle se concentre sur les événements de toutes les dernières pièces exposées précédemment. A voir du Samedi 24 Mai au Vendredi 18 Juillet 2014 au 24 rue Louise Weiss dans le 13ème.

La galerie Air de Paris dans le 13ème arrondissement de Paris, présente  l’exposition personnelle de Lily Van Der Stokker, Hello Chair. L’artiste se joue des hiérarchies entre art et éléments décoratifs. De grandes peintures murales aux couleurs vives couvrent murs et sols. Elle questionne les notions de progression et de régression inhérentes au modernisme. Présente du Samedi 24 Mai au Vendredi 18 Juillet 2014.

La galerie Air de Paris du 13ème présente l’exposition de Ben Kinmont, Sometimes you must close a door to enter another room. Deux projets. L’un est une activité de marchand de livres rares sur la gastronomie. L’autre, s’intéresse aux artistes qui ont volontairement quitté le monde de l’art dans le cadre de leur pratique et fait appel à la collaboration de grands cuisiniers. A découvrir du Samedi 24 mai 2014 au Vendredi 18 juillet 2014.

La galerie Polaris présente l’exposition de Khaled Jarrar, Gently I press the trigger.
Des installations qui traitent du désespoir, du camouflage, souvent du point de vue d’un soldat. Il explore les questions de conflits, de Nation, de son chez-soi, qu’ont pu vivre les milliers de gens qui ont été déplacés dans le conflit israélo-palestinien. Du Samedi 24 Mai au Samedi 21 Juin 2014.

La Galerie In Situ Fabienne Leclerc, dans le Marais, met à l’honneur Martin Dammann.
ZEICHNUNG (« dessin ») veut créer une oscillation entre figuration et dissolution, comme un dialogue permanent entre les lignes et la couleur sans jamais céder à l’abstraction. Le dessin chez martin Dammann oscille ainsi entre l’image et le cadre de cette représentation. Des questions liées à l’histoire, l’identité, à la représentation et à la perception s’affrontent dans le travail de l’artiste. A voir du 24 Mai au 26 Juillet 2014.

La Galerie Nathalie Obadia est très heureuse de présenter Xu Zhen by MadeIn Company.
« Objet artistique non identifié » qui interroge avec intelligence et ironie la sacro-sainte notion d’auteur. Véritable entreprise, MadeIn Company emploie une vingtaine de salariés qui se consacrent à « la recherche des infinis possibles culturels » comme le précise la charte de la compagnie. La combinaison d’iconographies chinoises et occidentales à partir d’éléments rassemblés sur Internet – estampes chinoises traditionnelles, caricatures françaises du 19ème siècle, représentations médiévales, bestiaire exotique – via un patchwork de matières sensuelles (tissu, plumes, paillettes, cuir, perles..) convoque le folklore des grandes tapisseries nationales dans une mise à distance des récits à la fois épiques et dérisoires de l’idéologie dominante. Du 24 Mai au 25 Juin 2014.

Alun Williams a souvent été considéré comme un « peintre historien. Attiré par la puissance des formes abstraites, comme par la volupté des figures de la Renaissance, les télescopages de styles dans ses peintures ne sont jamais fortuits. Il joue avec les tâches de peinture pour faire jour le rôle de personnage. Dans cette exposition, il travaille des sujets religieux forts et branle avec l’abstrait. A la Galerie Anne Barrault, 51 rue des Archives, du Samedi 24 Mai au Mardi 24 Juin 2014.

La galerie Campoli Presti est heureuse de présenter l’exposition personnelle de Jason Loebs, A moveable feast – Part X. Des femmes représentées dans des positions spécifiques, et des angles surréalistes par des peintures, comme sur du papier peint. Du 24 Mai au 7 Juin.

Luka Fineisen provoque des phénomènes physiques. Elle provoque, avec respect et humour, omniprésent dans ses œuvres, un humour subtil. C’est en faisant apparaître des formes simples Dans une galerie, donc d’espace restreint, elle met en place le même type de rapports, que lorsqu’elle travaille dans des endroits spacieux, de forces et de tensions. Du 24 Mai au 19 Juillet, à la Galerie Claudine Papillon, 13 rue Chapon.

La galerie Zürcher, dans la rue Chapon de Paris a découvert une artiste américaine Regina Bogat. Elle possède une approche concrète de l’abstraction. Grand intérêt pour le métal et le plexiglas, dont elle se sert pour ses œuvres. A découvrir du 24 Mai au 12 Juillet.

La recette de Claude : Blanquette de veau
Le Horla de Guillaume Sorel
Alexander Mora-Mir

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture