Arts
Voyage illimité avec Prendre la tangente du MAIF Social Club

Voyage illimité avec Prendre la tangente du MAIF Social Club

03 mars 2022 | PAR Aminata Fofana

Espace hybride, le MAIF Social Club propose un voyage sans limite avec sa nouvelle exposition Prendre la tangente, en accès libre jusqu’au 23 juillet prochain. S’agençant autour de la thématique du voyage, onze artistes présentent leurs oeuvres défiant les codes traditionnels de ce désir contemporain qu’est le voyage.

« Nous voyageons pour chercher d’autres états, d’autres vies, d’autres âmes. » L’écrivaine Anaïs Nin exprime joliment ce désir parfois compulsif de quitter son quotidien et de s’évader là où tout semble aller mieux. Mais que représente véritablement l’expérience touristique ? C’est ce qui est interrogé par la scénographie de Isabelle Daëron, imaginée comme dix escales décryptant chacune différemment les artifices comme les significations apportés au voyage.

Artifices obligatoires

Choisissez une destination, faites vos valises, prenez vos papiers et montez à bord de l’avion ou du train, tout y passe dans l’exposition. De visiteur, vous devenez voyageur par les codes traditionnels que tout bon voyage exige, grâce à des oeuvres loufoque comme Antarctica World Passport Delivery Bureau de Lucy et Jorge Orta, et son fameux bureau bricolé où récupérer votre passeport mondial, celui de la terre sans frontière, grâce encore à Traveling Landscape: Sunseeker de Kathleen Vance et sa valise paysage où l’on emporte l’essentielle avec soi, des souvenirs matériellement étonnants.

Prendre la tangente, mais pour aller où ?

Comme un fil conducteur, la destination se traduit dans chaque oeuvre. Venant de différents horizons, les artistes questionnent également les attentes et les accros parvenant lors du processus touristique. Visiteurs contre locaux, stéréotypes contre réalité, surconsommation contre environnement, c’est ce plaisant dégât apparaissant comme conflictuel qui s’incruste tel une métaphore dans ces sculptures visuellement attirantes.

Dans ce cadre de crise sanitaire, le déplacement physique est souvent restreint. Il est naturel que, comme dans tous les autres domaines, des solutions soit envisagées pour le futur. Mais quel futur peut-on imaginer quand il est question de voyage ? du voyage interne, à celui virtuel, l’immersion totale nous plonge dans une futurologie où le voyage dans l’espace diffère.

Après avoir essayé le simulateur de vol de Mounir Ayache, celui-ci s’exprime sur sa jolie création technologique, il nous dit : «  C’est trois semaines de travail et 3 000 vis pour arriver à ce projet en continuelle mise à jour. Le contenu est amené à changer au fur et à mesure de l’exposition, c’est une oeuvre qui évolue. C’est beaucoup plus sensible qu’une machine, la réalité virtuelle et l’e-sport sont une des industries qui prennent énormément d’ampleur ces dernières années mais qui manquent de représentations dans l’art. » C’est aussi dans un désir de représenter sa génération ainsi que ses racines qu’il produit ce simulateur, orné d’un impressionnant graphisme oriental produit à l’aide d’une fraiseuse.

Le parcours interpelle de façon ludique le visiteur et l’invite à s’évader dans des espaces détournés. Découvertes et souvenirs, vous repartirez les mains et la tête pleines de richesse.

L’exposition Prendre la Tangente prend place au MAiF Social Club jusqu’au 23 juillet 2022. Plus d’information et la programmation ici.

Visuels : © affiche de l’exposition Prendre la Tangente du MAIF Social Club 

Visuels des oeuvres de l’exposition : © Jean-Louis Carli/Maif 

Tentez de remporter 5*1 pass pour le Festival International Music & Cinema à Marseille
Agenda des vernissages de la semaine du 3 mars
Aminata Fofana

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture