Expos

Variation: excitante plongée dans l’Art Numérique

Variation: excitante plongée dans l’Art Numérique

20 octobre 2016 | PAR Camille Bardin

Jusqu’au 23 octobre dans le cadre de la Fiac, la Cité Internationale des Arts accueille l’exposition Variation, Paris Media Art Fair. Cette foire présente pour la troisième année des artistes contemporains aux pratiques numériques plurielles. Une jolie exposition où l’utilisateur de l’Internet devient enfin témoin de son époque. 

Salon des singularités numériques, Variation est une exposition qui s’impose vitrine de la mutation de l’art contemporain. Loin de la foire traditionnelle, elle présente des artistes reconnus, émergents et même des étudiants en école d’art dont la maturité artistique ne peut que surprendre. Sortir de l’instantanéité de notre époque ultra-connectée et pénétrer dans l’analyse par le biais d’oeuvres numériques, là est l’ambition de Dominique Moulon, commissaire de l’exposition et Anne-Cécile Worms, la fondatrice d’Art2M. Du panneau lumineux à la sculpture réalisée à l’aide d’une imprimante 3D, les pratiques numériques sont diverses et singulières. Une jolie réussite.

Expérience esthétisante du numérique

Carine Klonowski qui transforme une capture d’écran de Google Ngram Viewer en une représentation archétypale d’une chaine de montagne. Michaël Borras aka Systaime qui à la manière d’Oldenburg réalise un collage numérique ultra pop en s’inspirant de l’esthétisme de l’internet. Ou encore Thierry Fournier qui présente des photographies de nuages de fumée que l’on devine conséquences de bombardements mais dont la source est cachée par l’image de fonds de Photoshop. Découvrir Variation est une expérience esthétisante et profonde.

Essor de l’art numérique

Variation s’inscrit dans une dynamique de promotion de l’art numérique. Un genre qui ne cesse de séduire. En 2015 déjà le Musée d’art moderne de Paris proposait l’exposition Co-Worker une présentation inédite du langage inspiré des ressources d’Internet. Et la discipline remporte également de plus en plus de succès à l’étranger avec par exemple la retrospective Superhighway à la WhiteChapel Gallery de Londres qui soulignait l’impact du numérique sur les productions artistiques depuis les années 1960. Le phénomène touche aussi de l’autre côté de l’Atlantique: déjà cinq ans que Montréal accueille la biennale internationale de l’art Numérique, un évènement qui se veut fer de lance de l’art de demain.

Complexe et captivant, l’art numérique qui combine avec génie les procédés d’art visuel et les technologies futuristes n’a jamais été aussi enthousiasmant. Une nouvelle vague d’artistes est arrivée, espérons qu’elle submerge rapidement le monde de l’art contemporain.

Visuel : © 2016 Variation Paris Media Art Fair

« Jade, des empereurs à l’art déco », un matériau mythique au musée Guimet à Paris jusqu’au 16 janvier 2017 !
« ANARCHIE EN BAVIÈRE » de Fassbinder au Théâtre de Belleville.
Camille Bardin

Une réflexion sur « Variation: excitante plongée dans l’Art Numérique »

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *