Expos
« Unzipped » l’exposition immersive consacrée aux Rolling Stones débarque à Marseille cet été

« Unzipped » l’exposition immersive consacrée aux Rolling Stones débarque à Marseille cet été

19 avril 2021 | PAR Laura Rousseau

L’exposition itinérante intitulée « Exhibitionism » lancée à Londres en 2016 change de nom, devient « Unzipped » en clin d’œil à la pochette de Sticky Fingers et pose ses valises dans la ville emblématique de Marseille du 10 juin au 5 septembre. Une exposition incontournable pour tous les fans et les curieux.

Alors que nous sommes privées de culture et de concerts depuis un an, voilà une nouvelle qui redonnera le sourire aux fans ! La rumeur courrait, et la conférence de presse, joyeusement appelée « Marseille est Stones » qui s’est tenue jeudi 15 avril l’a confirmé ! Une expo-évènement célèbrera le groupe mythique des Rolling Stones au Stade Vélodrome, temple du football… et du rock avec les concerts de Madonna, des Pink Floyd, Paul McCartney, AC/DC et forcément des Rolling Stones ! Le groupe s’était produit dans la belle ville de Marseille, en 1966, 1990, 2003 et en juin 2018 à l’occasion de leur dernier concert en France.

Immersion au cœur des Rolling Stones

En direct de l’Orange Vélodrome, « Temple de Marseille », à l’occasion d’une conférence de presse en ligne, Philippe Manœuvre, journaliste rock, fan des Stones, et parrain de l’exposition, et Martin d’Argenlieu, directeur des Grands Projets Olympique de Marseille ont annoncé une exposition immersive et un « parcours initiatique » considérablement remaniée depuis sa présentation à Londres et à New York. « Elle sera différente, elle a été repensée » a souligné Philippe Manœuvre.

L’exposition retracera à travers plus de 400 artefacts (costumes, décors de scène, instruments de musique, paroles manuscrites, affiches, visuels, pochettes de disques originales) l’histoire incroyable de ce groupe mythique fondé en 1962. Treize salons seront occupés par l’expo qui s’étendra sur pas moins de 2000 mètres carrés, entièrement redécorés, et réaménagés. Le public pourra déambuler à travers ces espaces pour découvrir l’univers des Rolling Stones.

Un salon sera entièrement consacré aux déclinaisons du célèbre et incontournable logo « tongue and lips », signature du groupe depuis les années 1970, dessiné par John Pasche, un jeune designer anglais pour 50 livres sterling.

Reconstitutions grandeur nature

L’expo propose des scénographies iconiques : l’appartement misérable que partageaient Jagger, Richards, et Jones à leur début sur Edith Grove a été reproduit en grandeur nature à partir des photos d’archives et les souvenirs du groupe. Les spectateurs pourront traverser l’appartement et découvrir le berceau des Rolling Stones, là où « ils apprennent les rudiments du blues et se passionnent ». « Ils vont y construire, leurs mythes, leurs chansons, tout se passe dans ce petit appartement » raconte Philippe Manœuvre.

Les fans pourront également apprécier le Studio Olympic de Londres, là où le groupe enregistra nombres de leurs classiques et où Jean Luc Godard les avait filmés pendant la création de « Sympathy for the Devil ». Les visiteurs pourront apprécier de la vitre de la régie, les instruments originaux du groupe et les images d’archives de Godard.

La visite se conclut en immersion dans le concert mythique du groupe à La Havane, à Cuba, devant deux millions de spectateurs. « Quand on sort de là, on se sent encore plus proche des Stones », assure Philippe Manœuvre.

« Marseille est Stones » depuis toujours et à jamais

Les Rolling Stones et Marseille c’est une histoire qui est faite pour durer bien qu’elle ait commencé sous de mauvais augures. « Ils ont choisi Marseille pour l’exposition car Marseille est une ville rebelle », a souligné Martin d’Argenlieu. Et pour cause !

Lors de leur premier concert dans la ville en mars 1966, à la salle Vallier, Jagger avait été pour la première fois, blessé sur scène par un spectateur qui lui lance sa chaise au visage, rappelle Philippe Manœuvre. « J’ai rencontré le jeune homme qui a lancé cette chaise à Marseille lors d’une séance de dédicace, Il a dit devant une salle pétrifiée : “je voudrais dire que c’était un geste purement enthousiaste (rires), je ne voulais pas arrêter le concert” » Le concert en est devenu mythique. « Jagger, l’arcade sourcilière en sang, a été conduit à l’hôpital par Jean Sarrus, futur Charlots, qui était à l’époque dans le groupe Les problèmes », a continué le journaliste.  Mais le charme a opéré. Les Rolling Stones sont revenus en concert à Marseille en 1990, 2003 et 2018.

Mick Jagger, dans un court message vidéo, en visioconférence l’a promis « Vous allez adorer ». Et les organisateurs n’ont pas exclu la possibilité d’une visite surprise des membres du groupe.  « On n’est jamais à l’abri d’une venue des Rolling Stones à Marseille », a glissé Philippe Manœuvre. Prometteur.

Afin de respecter les protocoles sanitaires, et pour limiter l’affluence, des créneaux de réservation ont été prévus afin que le nombre de visiteurs ne dépassent pas 200 visiteurs par séance. L’exposition sera ouverte sept jours sur sept, avec des nocturnes le vendredi. Les organisateurs espèrent accueillir 200 000 fans.

« Unzipped » du 10 juin au 5 septembre 2021 au Stade Orange Vélodrome. Billetterie ouverte.

Tarifs :

  • 25 euros pour les adultes
  • 19 euros pour les 12 – 25 ans
  • 15 euros pour les 6 – 11 ans
  • Gratuit pour les moins de 6 ans

Visuel : Affiche « Unzipped »

700 000 euros pour une reprise de la vie culturelle parisienne en plein air
L’artiste Idan Wizen dénude le monde
Laura Rousseau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture