Arts
Exposition au Musée du Luxembourg : Le demi-siècle où les femmes prennent le pinceau

Exposition au Musée du Luxembourg : Le demi-siècle où les femmes prennent le pinceau

18 mai 2021 | PAR quentin didier

C’est une formidable fable historique qui nous est racontée à travers de sublimes œuvres. En France, à la fin du 18ème siècle, de nombreuses femmes dévoilent l’étendue de leur talent en peinture.

L’exposition présentée au Musée du Luxembourg s’établit autour d’une période charnière dans l’histoire de l’art Français. Entre 1780 et 1830, les femmes qui n’étaient alors absolument pas considérées dans l’exercice artistique, se frayent un chemin en ces hauts-lieux à grands coups de pinceaux.

Se frayer un chemin jusqu’au chevalet

Le sous-titre « Naissance d’un combat » n’est pas là par hasard, c’est bien le récit d’une lutte qui nous est présenté ici. La place des femmes au 18ème siècle dans le domaine de l’art est quasi-inexistante. Celles-ci sont cantonner au foyer et ont pour obligation de respecter au mieux leur rôle de mère. Quelques citations parsemées dans l’exposition rendent compte ironiquement de ces anciennes coutumes. Force est de constater avec les plus de 70 œuvres présentes, que ces citations auraient dû être plus réfléchies encore.

Malgré ce climat conservateur, quelques femmes haut placés dans la société parviennent à se former à la peinture, et également à présenter leur travail. En 1783 Elisabeth Vigée le Brun et Adélaïde Labille-Guiard entrent à l’Académie royale de peinture et de scuplture, ouvrant la voie et entrant dans la légende.

Une révolution dans la révolution

C’est une révolution qui ne fait pas l’unanimité au sein de cette institution conservatrice. Cependant Elisabeth Vigée le Brun est une proche de la cour royale, elle prend l’habitude de réaliser le portrait d’une certaine Marie-Antoinette. En résulte de cette incursion des femmes dans le très élitiste domaine de la peinture, de nombreux portraits. Les œuvres figurent au départ le secteur privé, l’intimité. Mais la justesse des traits de pinceau est évidente, et peu à peu on assiste à une féminisation de l’espace artistique français. C’est une autre révolution en pleine période de révolution française. Une période importante pour l’art français et pour la place des femmes. Le combat est en marche, les femmes peintres accèdent peu à peu à la professionnalisation, au marché de l’art, et à une reconnaissance logique.

L’exposition du Musée du Luxembourg présente ce parcours encore méconnu. C’est également l’occasion de découvrir des artistes et des œuvres exceptionnelles à la valeur historique et culturelle indéniable.

L’exposition Peintres femmes 1780-1830 : naissance d’un combat est présentée au Musée du Luxembourg à Paris du 19 mai au 4 juillet 2021.

Visuels : ©Exposition Peintres femmes 1780-1830 : naissance d’un combat au Musée du Luxembourg

Gagnez 2 places pour le spectacle « Wax » de Tidiani N’Diaye le jeudi 27 mai à 19h au Théâtre de l’Aquarium dans le cadre du festival JUNE EVENTS de l’Atelier de Paris / CDCN
Prolongation de l’année blanche jusqu’à fin décembre pour les intermittents
quentin didier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture