Actu

When They See Us: 30 ans et une fiction pour rendre justice à 5 innocents…

When They See Us: 30 ans et une fiction pour rendre justice à 5 innocents…

08 août 2019 | PAR Caroline Condroyer

Trente ans après le scandale survenu aux Etats Unis en 1989, accusant à tort cinq adolescents (quatre noirs et un hispanique) de viols sur une joggeuse à Central Park, la série When They See Us fait réagir l’Amérique qui demande la réouverture du dossier… 

A lire aussi : [Critique] du film documentaire « I am not your negro » Passionnante réflexion sur le racisme anti-noirs aux Etats-Unis

 

Scandaleux ? Honteux ? Inacceptable ? Beaucoup de mots mais jamais assez forts pour décrire cette affaire de racisme envers cinq adolescents (quatre noirs et un hispanique) qui ont vu leur jeunesse et une partie de leur vie détruite… Trente ans plus tard,  Ava DuVernay réalise la série When They See Us sur Netflix , elle est la plus regardée aux Etats Unis. Une véritable injustice qui fait réagir l’Amérique avec une pétition pour demander la réouverture du procès. 

 

  • Retour sur les faits

Central Park, 1989, une jeune femme : Trisha Meili, est en train de faire son jogging quand elle se fait agresser et violer. La victime est plongée dans le coma pendant 12 jours et ne se souvient plus de rien.

Quelques heures avant, Raymond Santana et Kevin Richardson, accompagnés de leur groupe d’amis, sont arrêtés, vers 22h30, pour deux agressions survenues dans le parc avant les faits. Ils sont renvoyés chez eux, après l’interrogatoire au poste de Central Park. Le lendemain, suite à l’affaire de la joggeuse retrouvée inconsciente, une vingtaine de jeunes sont interpellés. Parmi eux : Antron Mcgrey et Yussef Salaam qui est accompagné par son ami Korey Wise âgé de 16 ans.

Le cauchemar commence et les cinq jeunes se retrouvent accusés de ce crime. Malgré l’absence de preuves trouvées par la police, la procureur les condamne à 5 voir 10 ans dans un centre correctionnel pour jeunes. Seul Korey Wise, majeur pénalement, est envoyé dans une prison pour adultes.

Même si les faits ne coïncident pas  et que les preuves manquent, l’affaire est médiatisée. Les noms des cinq jeunes accusés, alors mineurs, sont dévoilés à la télévision. Une chose qui normalement n’arrive jamais. L’actuel président, Donald Trump, favorable à la peine de mort, avait déclaré à l’époque : « Ils devraient être obligés de souffrir ».  

Il faudra attendre près de douze ans, 2002, pour que le réel agresseur : Matias Reyes, emprisonné pour quatre viols et le meurtre d’une femme enceinte, avoue avoir commis ce crime seul. Les innocents sortis de prison ont reçu la somme de 41 millions de dollars : 12,25 millions de dollars pour Korey Wise et 7,125 millions de dollars pour les quatre autres, en guise de dédommagement. 

Le dossier a par la suit été classée. Il aura fallut trente ans et une fiction :  When They See Us, pour faire réagir sur cette terrible injustice. Une pétition est ouverte pour rendre justice aux victimes. 

 

A lire aussi : [Sortie dvd] « Dear White People » de Justin Simien, un film de campus percutant les racismes de l’Amérique d’Obama

Visuel : ©Allociné

Tombeau de Raul Ducourneau : deux générations d’une famille française par Bruno Lafourcade
Playlist du Festival Classique au Vert
Caroline Condroyer

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *