DVDs
[Sortie dvd] « Dear White People » de Justin Simien, un film de campus percutant les racismes de l’Amérique d’Obama

[Sortie dvd] « Dear White People » de Justin Simien, un film de campus percutant les racismes de l’Amérique d’Obama

28 août 2015 | PAR Yaël Hirsch

Dear White people est désormais disponible en dvd. La comédie grinçante de Justin Simien, qui avait obtenu un prix spécial du jury à Sundance en 2014, est un premier film précis et puissant sur le malaise de classe et de race aux Etats-Unis. Film de campus modèle, Dear White People fait rire jaune. A découvrir d’urgence.

[rating=4]

Pour lire notre critique du film à sa sortie en salles, c’est ici.

Sur le campus d’une université de la prestigieuse Ivy League, les étudiants sont – comme il se doit- beaux, riches, impertinents, surs d’eux. Mais une voix suave vient semer la zizanie dans cet entre-soi entendu. Il s’agit de l’émission de radio de radio de Sam White, ravissante jeune-femme très engagée. A l’antenne de « Dear White people » elle ironise et pointe du velours de sa voix les vieux réflexes racistes de ses camarades d’études. Alors qu’autour d’elle gravitent de nombreux personnages aux prises avec des questions de races et de couples mixtes, la jeune-femme démontre avec brio que la question africaine-américaine n’est pas du tout apaisée, notamment lorsqu’elle réclame qu’une résidence universitaire soit dédiée à des étudiants noirs. Dans un ballet de jeux de pouvoir compliqués, la situation s’nevenime jusqu’à ce qu’un magazine satirique décide de lancer une soirée où les blancs devraient libérer « le noir intérieur » qui existe en chacun d’entre eux. La boum se transforme en soirée « blackface » (forme théâtrale américaine où des acteurs blancs se griment en noirs caricaturaux), relent décomplexée d’une société raciste et esclavagiste, qui fait scandale dans la presse nationale…

Les jeunes de l’Amérique d’Obama ont beau tous vouloir être Kayne West, la question de la race reste complexe, douloureuse et à vif. Cette comédie grinçante où l’on rit souvent jaune le montre avec brio, sur fond de musique classique samplée. Il y a de la colère dans le premier film de Justin Simien, une colère et une énergie qui ne sont pas sans rappeler Spike Lee. Mais il y a aussi une structure narrative complexe, des dialogues très chiadés et toute une série de références très précises à un passé américain raciste et à un présent sont le pop et le cool sont radicalement mis en question. Intello, exigeante, et puissante, cette comédie dérange et interpelle. A voir!

Dear White People, de Justin Simien avec Tyler James Williams, Tessa Thompson et Kyle Gallner, USA, durée 1h48, dvd Blaq Out, Sortie le 26 août 2015. 18.90 euros.

Bonus :
– Entretien avec le réalisateur (15 mn)
– Making of (20 mn)
– Scènes coupées
– Bêtisier
visuels : photos officielles du film et jaquette du dvd.

Le premier texte de J.R.R. Tolkien publié au Royaume-Uni
Revente des jeux vidéo d’occasion : ce qu’en dit le gouvernement
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *