Actu
Vente aux enchères exceptionnelle de dessins de Sempé

Vente aux enchères exceptionnelle de dessins de Sempé

17 juin 2021 | PAR Léna Saint Jalmes

Le 19 juin, 54 dessins et aquarelles du dessinateur Sempé sont mis en vente aux enchères par la maison de vente Artcurial.

Une vente exceptionnelle et uniquement dédiée au dessinateur Jean-Jacques Sempé se déroule samedi 19 juin. Pas moins de 54 dessins et aquarelles sont mis en vente par la maison de vente Artcurial, une première sur le marché de l’art. On y retrouve des œuvres des années 60 à aujourd’hui, estimées entre 10.000 et 50.000 euros.

« Je suis tout émoustillé à l’idée que des gens achètent mes dessins, a avoué Sempé, cités dans le catalogue de la vente. Ça me donne l’impression d’avoir fait quelque chose d’acceptable, alors que je pense souvent le contraire. Et je crains, hélas, que cela flatte énormément ma vanité, ce qui n’est pas le meilleur côté de ma personnalité ! »

Un univers unique et reconnaissable

« C’est la première fois que Sempé vend », explique pour France Info, Éric Leroy, expert et organisateur de la vente. « Ce sont un peu les chefs-d’œuvre qu’il avait mis de côté, qu’il avait gardés précieusement. C’est un peu sa sélection personnelle. Après 70 ans de carrière, je pense que c’est un événement. C’est une vente exceptionnelle, une exposition muséale. »

La totalité des dessins mis en vente sont issus de la collection personnelle de Sempé. Ce grand maître du dessin, aujourd’hui âge de 88 ans, est identifiable au premier coup d’oeil. En un dessin, ils nous raconte une histoire, un instant d’humour dans des tons pastels ou en noir et blanc. Fin observateur de son temps, Sempé illustre avec humour la vie quotidienne. Son trait extrêmement expressif laisse transparaitre les sentiments de ces personnages, de la joie à l’étonnement, tout y passe. Le dessinateur joue habilement avec l’espace et les échelles, pour dessiner la profusion d’un jardin ou les vertiges d’une grande ville comme New York avec un petit personnage reconnaissable entre mille. Sempé est universel, ses dessins sont compris aux quatre coins du globe.

Le petit Nicolas et Raoul Taburin au musée ?

Un espace pour accueillir les dessins de Sempé est à l’étude. Pour le moment, le projet n’est pas défini. Ce lieu pourrait permettre d’éviter la vente à des particuliers de la totalité de ses œuvres.

« Sempé est un grand dessinateur. Il mérite d’avoir un musée, il mérite d’être dans les grandes collections. Il a construit une œuvre, sur soixante-dix années, un vrai univers. Et puis il est unique. Il n’y a personne comme lui. Il n’y en a pas deux comme lui. Il n’y a pas d’équivalent. C’est ça aussi qui est incroyable. Il a construit une carrière exceptionnelle, une œuvre fabuleuse. C’est un grand génie, un grand artiste français qui aura marqué de son empreinte l’histoire de l’art », déclare Éric Leroy à France Info.

Du Petit Nicolas aux unes du New Yorker

Né en 1932, Jean-Jacques Sempé a publié ses premiers dessins dans Sud-Ouest dès les années 1950. Il fait la connaissance de René Goscinny au journal Moustique, qui publie les premiers pas du Petit Nicolas. Sempé collabore à de nombreux magazines comme Le Rire, Ici Paris, France Dimanche Pilote ou encore Paris Match et Le Figaro.

Pendant dix ans, entre 1965 à 1975, il publie un dessin hebdomadaire dans L’Express. En 1978, il réalise sa première couverture pour le New Yorker. Depuis, des centaines de ses dessins ont été publiés dans la revue. De nombreux albums rassemblent ses dessins aux éditions Denoël.

Visuel : Attribution-NonCommercial 2.0 Generic (CC BY-NC 2.0)

Marina Rebeka fait un retour triomphant à la salle Gaveau pour son deuxième « Instant lyrique »
« Ressac » de Diglee : ode à la reconquête de soi
Léna Saint Jalmes

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture