Expos
Drawing Now art fair, 15 ans de dessin contemporain

Drawing Now art fair, 15 ans de dessin contemporain

19 mai 2022 | PAR Laetitia Larralde

Pour sa 15ème édition, la Drawing Now art fair revient au Carreau du Temple avec 72 galeries internationales et plus de 300 artistes pour un panorama riche du dessin contemporain.

Cette semaine, le dessin est à l’honneur à Paris avec de nombreux salons qui le célèbrent sous toutes ses formes. Après une édition réduite l’année dernière à cause de la pandémie, Drawing Now art fair revient sur les deux niveaux du Carreau du Temple avec une quantité d’artistes à donner le tournis. La variété et la qualité ne sont pas en reste : que l’on aime le figuratif ou l’abstrait, le narratif ou le contemplatif, les artistes établis ou les jeunes talents, chacun y trouvera de quoi contenter ses yeux.

Le 11ème Prix Drawing Now, remis mercredi 18 mai à Karine Rougier, représentée par la galerie Espace à vendre, prend de l’ampleur cette année. Destiné à soutenir un artiste dessinateur au moment délicat qu’est le milieu de carrière, il passe cette année à une dotation de 5000€ pour l’artiste, 10 000€ d’aide à la production d’une exposition de trois mois au Drawing Lab (février 2023) et l’édition d’un catalogue monographique. Cette année, exceptionnellement 6 artistes dont 5 femmes étaient sélectionnés pour le Prix : Alice Anderson, Marion Charlet, Kubra Khademi, Lenny Rébéré, Karine Rougier et Claire Trotignon.

Karine Rougier est représentative de l’une des grandes tendances de cette édition : un dessin à l’aquarelle coloré et libre, jouant des transparences et des superpositions pour mettre en place un univers hybride entre la miniature indienne et le dessin naturaliste. Pour le salon, l’artiste est venue dessiner sur les cimaises autour de ses œuvres, les peuplant de créatures multiples aux couleurs délicates.

Nous pouvons également citer Brecht Evens (Galerie Martel) au dessin dense où formes et couleurs se superposent en fines couches colorées, les portraits mêlant personnage et nature d’Odonchimeg Davaadorj (Backlash), Emma Larsson (Galerie DYS) et ses formes où les couleurs s’étirent et se mêlent ou Tina Berning (Schönfeld Gallery) et ses portraits multi-facettes où le trait tient une place importante. Autre nominée pour le Prix Drawing Now, Marion Charlet (Paris-B) nous emporte dans ses intérieurs aux couleurs vives pleins de motifs décoratifs et de références à l’histoire de l’art, oscillant entre magazine de déco, exotisme et onirisme.

Autre tendance à dégager de ce salon, celle où les artistes se laissent guider dans leur création par la matière et leurs outils. Christiane Lörh (galerie Werner Klein) par exemple, recherche avec ses dessins au crayon graphite ou ses encres un équilibre entre la ligne et l’espace du papier. Son dessin grandi de façon organique, l’encre décide des motifs qu’elle va créer à l’intérieur du coup de pinceau et avec une économie de moyens l’artiste recrée des univers aux possibilités infinies. On note également une tendance au découpage, net ou déchiré, pour superposer ou évider, notamment chez Claire Trotignon (Galerie 8+4), Christine Crozat (Galerie Eric Mouchet) ou Pierre Buraglio (Galerie Catherine Putman).

Enfin, les dessins au crayon de couleur et pastel du danois Per Adolfsen (Sobering galerie) méritent d’être mentionnés pour l’impression de sérénité de ses paysages paisibles d’Europe du Nord, oscillant entre motif et naturalisme, aux couleurs fortes mais équilibrées.

Cette 15ème édition de Drawing Now, qui offre autour des expositions tout un programme de conférences et de dessin performatif, est dense et foisonnante, et nous donne une image extrêmement vive d’une technique artistique pleine de possibilités que les artistes n’hésitent plus à pleinement investir.

Drawing Now art fair
15eme salon du dessin contemporain
Du 19 au 22 mai 2022 – Carreau du Temple, Paris

Visuels : 1- Karine Rougier, artiste lauréate du Prix Drawing Now 2022 © Ayka Lux pour Say Who, Cool Hunt Paris / 2- Marion Charlet, Caye Caulker, 2020, aquarelle sur papier, 76 x 56 cm © Marion Charlet, Courtesy PARIS-B / 3- Christiane Löhr, sans titre, 2020, 153 x 195 cm, pastel d’huile sur papier © Galerie Werner Klein, Cologne / 4- Brecht Evens, Profondeurs, 2021, 73 x 55 cm, Technique mixte sur papier © Brecht Evens, Profondeurs – Courtesy of Galerie Martel / 5- Emma Larsson, Colors of a Soul I, 2021, 77 x 58 cm, aquarelle, encre et pastel sec sur papier, Courtesy Galerie DYS © Emma Larsson

Cannes 2022, Acid – How to Save a Dead Friend : malaise sociétal dans la Russie de Poutine
Agenda des vernissages de la semaine du 19 mai
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture