Actu
Vania Vaneau nous entraîne dans la nébuleuse du chaos au June Events

Vania Vaneau nous entraîne dans la nébuleuse du chaos au June Events

08 juin 2022 | PAR Marguerite Delevingne

Dans le cadre du festival June Events, Vania Vaneau a présenté sa nouvelle création Nebula, un solo envoûtant créé en deux volets : une version pour les espaces intérieurs et une autre pour des espaces extérieurs naturels.

 

Dès l’entrée dans la salle de l’Atelier de Paris, on peut découvrir une scénographie très minérale. Un cercle en gravier, sable, terre au centre de la scène. Tout autour de ce cercle on peut trouver des paniers remplis de matériaux, sur le sol, et des disques en verre suspendus, dans les airs. On remarque dans le coin de la scène la danseuse accroupie faisant tourner un cercle de verre.

La danseuse se déplace avec grâce, comme portée par le vent, en vidant les paniers dans le cercle de gravier ce qui crée un mélange de matière. Dans l’odeur d’encens qui embaume la salle, on retombe, étrangement, en enfance. L’âge où l’on touchait tout, où l’on creusait le sable, la terre, on mélangeait des matières sans vraiment savoir quel était notre but. À ce moment-là, on ne comprend pas où la danseuse veut emmener le spectateur, mais on se laisse porter avec plaisir.

 

Une hybridité qui transforme le solo en duo

 

Dans ce spectacle, où la minéralité et le mélange de matière sont au centre de tout, la matière devient une danseuse à part entière. Ce solo de Vania Vaneau devient un duo entre la danseuse et la matière qui ne finisse par former qu’un seul corps.

Après s’être roulée dans la suie, ou dans la boue (on ne sait même plus quelles sont les matières utilisées) la danseuse s’applique des feuilles d’or sur le visage et sur le corps. L’hybridité que crée ce mélange de matière sur un seul corps donne l’impression de voir deux corps en un.

La danse à proprement parler met longtemps à commencer, mais une fois que la danseuse est lancée on assiste à une magnifique performance artistique. L’ambiance devient très rapidement angoissante. La musique créée par Puce Moment/Nico Devos et Pénélope Michel augmente crescendo jusqu’à la fin du spectacle. Des hurlements se mêlent à la musique. Dans un nuage de fumée on ne sait pas si ce que l’on a devant nous est un corps dépossédé ou si, justement, c’est un corps possédé par une sorte de puissance mystique.

Le 2e volet de Nebula se joue ce soir dans un espace extérieur au June Events dans le Bois de Vincennes à 20h. À ne pas manquer!  

Informations et réservations

Visuel : © affiche officielle

Pass culture : relancer le secteur culturel avec la jeunesse ?
Largo Winch, les origines : L’histoire se dévoile
Marguerite Delevingne

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture