Actu
Une nouvelle directrice pour le théâtre de l’Union à Limoges

Une nouvelle directrice pour le théâtre de l’Union à Limoges

20 juillet 2021 | PAR Orane Auriau

C’est une décision tombée ce 20 juillet, la proposition de candidature d’Aurélie Van Den Daele a été acceptée par notre ministre de la culture. Elle remplace Jean Lambert-Wild qui avait posé sa démission le 31 décembre. 

 

C’est officiel, Aurélie Van Den Daele a été élue à la tête du centre dramatique national du Limousin, à Limoges. Sa nomination a été validée en concertation avec le Président de la Région Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset, ainsi que par le Maire de Limoges, Emile-Roger Lombertie. 

 

Portrait de cette passionnée de théâtre

C’est une femme au parcours riche qui sera désormais à la tête du centre. En effet, Daele a été formée au Conservatoire de Clermont-Ferrand ainsi qu’au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris. Elle est aussi artiste et metteuse en scène, associée à de grands théâtres comme celui des Ilets à Montluçon, en plus d’avoir fondé le DDG (le Deug Don Group). Artiste multidisciplinaire, elle a intégré les techniques du cinéma au DDG, qui innove par la multiplicité de ses intervenants – vidéastes, scénographes, artistes plasticiens…  Attachée au théâtre à l’écriture contemporaine, son association prend à coeur cette forme d’écriture, mais surtout la transmission de la culture à autrui. Parmi tout ce qu’elle fait, elle travaille notamment avec des écoles supérieures. Un profil bien riche donc. 

 

Le signe d’un changement? 

Elle a aussi montré sa volonté de renouer avec l’écologie et le vivant dans la création, au point de vouloir créer des lieux artistiques dans des espaces naturels au Limousin. La programmation de son théâtre sera aussi placée sous le signe de la diversité, et l’intégration de populations marginalisées à la culture – on pense notamment à la jeunesse.

 

Crédits visuels © : Babsy

 

Michael Schonwandt, Simon Trpceski et l’Orchestre National Montpellier Occitanie honorent la musique italienne
Festival Paris l’été : dressage silencieux avec Bartabas
Orane Auriau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture