Actu
Une chanson inédite de 2001 : l’Odyssée de l’Espace refait surface

Une chanson inédite de 2001 : l’Odyssée de l’Espace refait surface

20 janvier 2021 | PAR Manon Bonnenfant

52 ans après sa sortie, 2001 l’Odyssée de l’Espace n’en finit pas de dévoiler ses secrets. Une chanson inédite que l’on pensait « perdue » vient de resurgir via une petite radio anglaise, avant de devenir virale. Coup d’œil sur cette nouvelle pièce d’un des plus grands chefs d’œuvres cinématographiques.

C’est une diffusion presque inespérée. Grâce à Radio Scala – une petite station anglaise spécialisée dans la musique classique – cette chanson a pu être passée sur les ondes et écoutée pour la toute première fois. Mais remontons les pendules 53 ans plus tôt. Stanley Kubrick, réalisateur des précédents Lolita et Docteur Folamour, lança un défi au jeune publicitaire Mike Kaplan : celui de composer une chanson qui servirait ainsi pour la promotion du film. « 2001 : A Garden of Personal Mirrors » vit le jour, interprétée par la chanteuse folk Naomi Gardner. « Le but était de parfaitement capturer l’empreinte que laisserait 2001 sur le public et les médias, les différents niveaux d’interprétations possibles, partir de ce que l’on voit à l’écran jusqu’à la dimension métaphysique du film. Nous voulions également susciter la curiosité de ceux n’ayant pas encore réalisé le phénomène culturel que deviendrait 2001. » explique aujourd’hui le compositeur âgé de 77 ans. 

Bien que Kubrick apprécia le titre en tant que tel, il ne fut pas assez convaincu pour en faire la chanson promotionnelle de 2001. Les deux hommes continuèrent néanmoins de travailler ensemble (notamment sur Orange Mécanique), mais la fameuse piste composée retomba aussitôt dans l’oubli et fut même présumée détruite… jusqu’à encore quelques jours. En plus d’être arrivée sur les ondes actuelles, la chanson a été – quelques semaines plus tôt – publiée par le petit label indépendant Wave Theory Records, rendant alors sa libre écoute à l’échelle mondiale. Une première écoute qui peut surprendre, rendant les fans de 2001 à la fois enchantés et perplexes. Ce n’est pas la première fois que Stanley Kubrick aura décliné une bande originale pour son œuvre stellaire. En effet, deux autres compositeurs avant Kaplan auront essuyé les refus du réalisateur, celui-ci préférera l’utilisation de pièces classiques – ce qui deviendra partie intégrante de son style. 

Difficile d’imaginer que cette chanson écrite aurait remplacé les mythiques notes d’Ainsi parlait Zarathoustra ou du Beau Danube bleu, mais on vous laisse vous faire votre propre avis :

Visuel : © Cowles Communications, Inc

Cinq films de Bacri à voir, à revoir
Agenda cinéma de la semaine du 20 Janvier
Manon Bonnenfant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture