Politique culturelle
Yoann Bourgeois et Rachid Ouramdane, à la tête du Centre chorégraphique national de Grenoble

Yoann Bourgeois et Rachid Ouramdane, à la tête du Centre chorégraphique national de Grenoble

01 octobre 2015 | PAR Kalindi Ramphul

Le ministère de la Culture a annoncé, mercredi, dans un communiqué de presse, que Rachid Ouramdane et Yoann Bourgeois prendront, au 1er janvier 2016, la direction du Centre chorégraphique national de Grenoble (CCN). Ils succéderont ainsi à Jean-Claude Gallota

Les deux artistes à la renommée internationale, Rachid Ouramdane et Yoann Bourgeois, sont danseurs, chorégraphes, acrobates, acteurs, jongleurs et désormais directeurs du CCN de Grenoble. Talentueux, créatifs et surtout légitimes, les deux compères s’apprêtent à remplacer l’illustre danseur Jean-Claude Gallota, qui occupait ce poste depuis trente ans. Ce dernier avait exprimé son désir de rester à ce poste mais le ministère de la Culture en a décidé autrement. Fleur Pellerin, d’ailleurs, « tient particulièrement à saluer l’engagement exceptionnel et exemplaire de Jean-Claude Gallotta depuis l’origine à la direction ». 

Les deux hommes souhaitent apporter un souffle  nouveau au CCN, lui donner un coup de jeune. Ainsi, leur ambition est de créer au sein du centre une ruche d’artistes. Le communiqué de presse révèle d’ailleurs : «  »Les collaborations envisagées offrent un éventail large d’esthétiques en lien direct avec les enjeux de société et une large ouverture aux jeunes générations à travers la mise en place d’un pôle numérique pour un plateau augmenté« . Les deux éminent artistes, prendront la direction du Centre Chorégraphique National de Grenoble le 1er janvier 2016.

[Interview] Pascal Szulc : « Je t’aime, filme-moi » offre aux spectateurs d’être publics.
Dans les monumentales ombres de Warhol au MaM
Kalindi Ramphul

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *