Actu
L’Odéon, le théâtre de la résistance du monde culturel

L’Odéon, le théâtre de la résistance du monde culturel

08 mars 2021 | PAR Laura Rousseau

Depuis jeudi 4 mars, les intermittents du spectacle manifestent leur colère en occupant le théâtre de l’Odéon, réclamant la réouverture des lieux culturels et la prolongation de l’indemnité chômage. La Ministre de la Culture, Roselyne Bachelot s’est rendue sur place samedi soir pour échanger avec eux.

Dans les rues d’une trentaine de villes en France, le jeudi 4 mars, le monde de la culture a scandé son mécontentement vis-à-vis de la situation qu’il subit depuis maintenant un an. Un petit groupe d’une cinquantaine de personne dirigé par la CGT-spectacle a investi le théâtre de l’Odéon après la manifestation. Alors que Christophe Honoré, metteur en scène, répétait avec ses comédiens, Le Ciel de Nantes, une discussion s’installe dans la salle entre les deux groupes, les nouveaux arrivants ayant bien l’intention de rester.

Une colère résonnant dans toute la France

Depuis, des rassemblements ont été organisés tous les jours devant l’Odéon, et se multiplient partout, Marseille, Bordeaux, Lille, Clermont-Ferrand… Ce mouvement naissant s’est étendu sur la toile très rapidement, par la diffusion des évènements en temps réel sur la page Facebook de la CGT-Spectacle. Les soutiens prolifèrent, et les actions aussi. Le 7 mars 2021, par communiqué, l’Association des centres dramatiques nationaux salue et soutient l’action des occupants du Théâtre de l’Odéon.

L’intervention surprise de la Ministre de la Culture

L’ampleur est telle que, samedi 6 mars, aux alentours de 22 heures, la Ministre de la Culture, Roselyne Bachelot s’en est allée à leur rencontre et s’est entretenue avec les occupants.

Dans la soirée, elle tweete : « Je comprends les inquiétudes notamment sur les suites de l’année blanche : ils savent, mon objectif est de poursuivre la protection de l’emploi artistique autant que nécessaire. Nous poursuivrons nos échanges ».

Les occupants déclarent dans un communiqué avoir entendu les paroles de la ministre, mais réclament la prise de mesures concrètes. Ils exigent la mise en place d’un conseil national de la profession avec la ministre de la Culture et le Premier ministre, et le prolongement de « l’année blanche » jusqu’en août 2022. Les paroles ne suffisent pas, les actes manquent toujours.

La culture confinée depuis un an

Cette mobilisation fait suite à un abandon pur et simple d’un gouvernement négligeant le monde culturel, et refusant de prendre des dispositions ou même la parole. Le gouvernement a suspendu depuis fin octobre, spectacle, exposition, et toute représentation culturelle ouverte au public, pour lutter contre la propagation du virus, sans donner aucune date de réouverture.  

En décembre 2020, le conseil d’État soulignait l’impossibilité de la fermeture des établissements culturels sur une durée longue au risque de porter atteinte grave aux libertés fondamentales. Toutefois, les propositions des organisations syndicales de la culture qui prévoyait la reprise progressive de leurs activités n’ont mené à aucune prise de décisions. Depuis un an, le secteur de la culture, de événementiel et du tourisme sont dans l’incapacité de travailler, chaque possibilité de réouverture étant avortée avant même d’être ne serait-ce que discutée.

L’Odéon, théâtre de résistance depuis plus de cinquante ans

Le choix du lieu n’est pas anodin. L’Odéon est un refuge symbolique, chargé d’une histoire politique forte. Depuis son investissement en mai 68 par des artistes étudiants et intellectuels, occupé une nouvelle fois en 1992 et en 2016 par des acteurs du monde culturel manifestant leur opposition aux réformes de leur régime d’indemnité chômage. Le théâtre est devenu symbole de résistance, et de révolution, et pour preuve, ses occupants ne semblent pas prêts de flancher avant la mise en place de solutions concrètes.

 

Visuel :©CGT Spectacles

Palmarès des Prix SFCC de la Critique 2020
Agenda de la semaine du 8 mars
Laura Rousseau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture