Politique culturelle
Les collections du Musée de Detroit en vente pour sauver la ville de la faillite?

Les collections du Musée de Detroit en vente pour sauver la ville de la faillite?

07 août 2013 | PAR Yaël Hirsch

Avec 18,5 milliards de dettes, la capitale du Michigan, en déclin depuis 50 ans s’est déclarée en faillite le 18 juillet dernier (voir notre article). Une idée a alors été lancée : vendre certaines œuvres des collection du Detroit Institute of Arts...

Avec 128 ans d’âge et 60 000 pièces dans ses collections, le Musée de la ville détient certaines œuvres de Bellini, Van Gogh ou de Pierre Bruegel l’ancien et bien sûr la grande fresque de 27 panneaux de Diego Riviera. La vente d’une partie des collections permettrait de sortir la municipalité de la faillite. Un conflit oppose donc la ville qui est propriétaire du musée et l’association qui dirige l’institut. Ce dernier est bien sûr très opposé à la vente des collections, qui heurterait donateurs et mécènes et avance que puisque  ses collections appartiennent à un trust, elles ne pouvaient être vendues dans le cadre de la procédure de faillite qui est en cours. Le Detroit Museum of Art a néanmoins accepté que Christie’s évalue l’ensemble de ses collections et prenne 200 000 dollars d’honoraires pour ce faire.

Un aperçu de l’histoire du bijou français
« Il faut beaucoup aimer les hommes », Marie Darrieussecq écrit une histoire d’amour
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *