Politique culturelle
Des squelettes en plein Paris

Des squelettes en plein Paris

08 juillet 2015 | PAR Hakim Akcha

Le 3 Juillet 2015, la Mairie de Paris annonce la nouvelle. Des restes humains, en parfait état, sont retrouvés au pied de la célèbre et millénaire Église de Saint-Germain-Des-Près.

C’est en plein centre-ville, près des terrasses parisiennes les plus célèbres, qu’une équipe d’archéologues déterre des squelettes piégés dans des sarcophages de plâtre et de pierre. Ensevelie au pied de l’Église la plus ancienne de Paris, c’est toute une nécropole mérovingienne qui est trouvée là. Les ossements masculins, au nombre de onze, correspondraient aux époques mérovingienne (481-751) et carolingienne (751-888). Plusieurs hypothèses sont prises en compte par l’équipe d’archéologue de David Coxall, responsable du pôle Archéologie de Paris. La nécropole serait possiblement un cimetière religieux où seuls les moines pouvaient y être enterrés. Ou bien, une sorte de Vallée des Rois à la parisienne. À noter que les archéologues ne pourront commencer à étudier les restes qu’en septembre 2015, à l’arrêt des fouilles archéologiques du site.

Actuellement en rénovation depuis Juin, l’église de Saint-Germain-des-Près nécessite une expertise et des fouilles archéologiques préventives du site. En effet, pour éviter la destruction de certains trésors du passé, la loi Carcopino et le Code de  l’Urbanisme décrètent que des rénovations et des aménagements nécessitent la présence de fouilles archéologiques préventives en vue de préserver le patrimoine français. Il semble que les sols de Paris regorgent  de mystères encore cachés, comme les 229 squelettes du Boulevard Sébastopol, récemment découverts. (Lire notre article)

Visuel : © Photographies prises sur places et tweetées.

Livres : « Madame Figaro » dévoile ses quatre héroïnes de l’année
[AVIGNON OFF] Concerto a tempo d’umore, quand le classique s’encanaille
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *