Politique culturelle
Anne Hidalgo présente son programme pour soutenir la culture à Paris

Anne Hidalgo présente son programme pour soutenir la culture à Paris

31 octobre 2013 | PAR Hugo Saadi

Après vous avoir présenté le programme culturel de la candidate UMP pour la Mairie de Paris, c’est au tour de Anne Hidalgo, la candidate socialiste, de voir son projet disséqué par nos soins. Le mercredi 16 octobre, Anne Hidalgo a réuni au Café de la Danse près de 400 personnalités du monde culturel pour y dévoiler ses pistes afin de soutenir la culture à Paris.

Pour la première adjointe au maire de Paris, « la culture est l’ADN de Paris et la défendre est un combat ». Elle a alors exposé deux défis majeurs : ouvrir la création au plus grand nombre et reconnaître toutes les formes d’art, des plus officielles aux plus officieuses comme le street art. Ancienne présidente des musées parisiens, elle a rappelé son engagement historique personnel et politique pour une culture exigeante et populaire. En effet, elle souhaite ancrer les lieux de diffusions dans la capitale et défendre les libertés et les conditions de travail des artistes.

Anne Hidalgo souhaite entre autres « reconquérir les Grands boulevards avec la musique » en lançant des « Francofolies d’hiver », un grand événement avant le début de la saison de grands festivals rock. Également dans son programme, une ouverture des lieux parisiens aux artistes tout en aidant les jeunes créateurs. Elle propose également de « déployer la création artistique sur les murs, les places, les jardins » et dans les bâtiments voués à la démolition (on pense bien évidemment au succès qu’a connu la Tour 13). En somme, l’aide à la création sera le levier déterminant de son projet culturel. Elle évoque par ailleurs la multiplication de pépinières et d’hôtels d’entreprises culturelles afin de favoriser le développement des domaines d’excellence parisiens, ou alors la mise en place d’une régie culturelle qui offrira des moyens techniques et logistiques pour développer de nouvelles expérimentations et de nouveaux projets artistiques. Elle annonce également sa volonté d’imposer l’ouverture obligatoire d’une bibliothèque le dimanche dans chaque arrondissement ou encore de mettre en place un conseil parisien de la musique, dans une optique de soutien financier des jeunes musiciens émergents et d’offres de lieux permettant de se produire.

Puis elle a insisté sur le fait que Paris et le Grand Paris doivent rester  créatifs afin que la capitale conforte sa place unique à l’international. Après le réaménagement de la place de la République par Delanoë, elle souhaite « aller plus loin dans la reconquête de lieux emblématiques de la ville par les citoyens » et pense notamment aux places de la Bastille et de la Nation. Enfin, elle s’est adressée au secteur privé en expliquant qu’elle serait aux côtés des entrepreneurs de la culture et des commerces culturels de proximité (libraires, disquaires, galeries …). La question du financement de ces projets n’a pour le moment pas été abordée.

Durant son intervention au Café de la Danse, elle a souligné que la culture est « un besoin essentiel » c’est pourquoi ce sera une priorité de son action en tant que Maire de Paris.

Gagnez 2 places pour le concert de Oh Land au Nouveau Casino le 13 novembre
L. Falque et B. Bougon, Pratiques de la décision
Hugo Saadi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *