Medias

Recapitalisation du Monde : verdict le 28 juin

28 juin 2010 | PAR Cecile David

Le 21 juin, le dépôt des offres de reprise du grand quotidien sera clos Le conseil de sécurité se prononcera définitivement le 28 juin. Deux candidats sont actuellement en lice, la société des rédacteurs du Monde penche davantage en faveur pour le groupe PNB que pour l’alliance Perdriel-Orange.

Le pôle dit d’indépendance du Monde est majoritaire au conseil de surveillance du LMPA (Le Monde et Parteniare associés) puisqu’il représente à lui seul 11 voix sur 20 au total. Le vote de la SRM (société des rédacteurs du Monde) aura donc un impact considérable le 28 juin prochain. Aujourd’hui les rédacteurs du grand quotidien s’interrogent sur le potentiel de chacun des deux candidats actuels alors que la recapitalisation du journal fait actuellement débat. Certains critiques dénonce une « berlusconisation » de la presse française.

La première candidature à avoir été déclarée est celle proposée par l’alliance Pigasse-Niel-Bergé. Le propriétaire des Inrockuptibles, le patron d’Iliad (Free) Xavier Niel et le mécène Pierre Bergé, notamment actionnaire du quotidien Libération, semblent obtenir les faveurs de la SRM selon le « sondage informel » réalisé par Rue89. Les personnes interrogées restent malgré tout prudentes. « Je ne suis pas dupe sur Pigasse, banquier proche des grands patrons, et proche de DSK. Mais le dossier Perdriel est beaucoup trop proche du pouvoir. Notre seule garantie, c’est notre capacité de réaction collective. »

La seconde offre fait grincer des dents les rédacteurs du Monde mais aussi le monde de la presse en général et l’opposition politique. Il s’agit de l’offre déposée par la société SFA PAR dirigée par Claude Perdriel, détentrice du Groupe Nouvel Observateur. Le patron de presse s’est récemment associé à France-Télécom qui détiendrait « au maximum 20%  » du groupe Le Monde (Rue89). Nicolas Sarkozy aurait d’ailleurs insisté pour que Stéphane Richard, le PDG de France-Télécom mais aussi ancien directeur de cabinet de Madame Lagarde, face partie de la « compétition ». Selon les journalistes du Point, le Président aurait directement contacté le directeur du Monde Eric Fottorino fin mai. La raison initiale de son appel aurait été la critique d’un des éditoriaux du journal, peu favorable à la réforme de l’exception de constitutionnalité proposée par le gouvernement. Mais rapidement, la conversation prend un autre tournant. Monsieur Sarkozy fait ainsi comprendre à Monsieur Fottorino qu’il n’est que très peu favorable à la nomination de Xavier Niel dans la reprise du Monde. Ce serait une « folie » de faire entrer un « homme du peep-show » au capital du prestigieux journal d’Hubert Beuve-Méry aurait-il déclaré.
Les rédacteurs interviewés par Rue89 sont outrés. « Cette intervention de Sarkozy, très emblématique du système actuel, est inadmissible, ça a révolté tout le monde. Du coup, une offre apparaît extrêmement politisée et pas l’autre. C’est dommage, parce qu’il serait mieux de se baser sur des critères purement économiques et sociaux. »
A gauche, on critique vivement l’implication du Président de la République dans la reprise du grand quotidien français. Didier Mathus, député socialiste de Saône-et-Loire, est consterné (AFP). « La mise en place d’un dispositif pour prendre le contrôle du Monde par les groupes Perdriel et Orange est très révélatrice des moeurs actuelles du pouvoir lancées dans une stratégie sans limite de contrôle des médias », a déploré le vice-président du groupe socialiste chargé des médias.

La recapitalisation du Monde fait couler beaucoup d’encre. Nombre de professionnels de la presse et de politiques français (et étrangers) redoutent une transformation progressive de l’organisation de la presse française qui mettrait en grand danger son indépendance. « La berlusconisation du régime est une réalité qui doit alarmer les journalistes en premier lieu et tous les démocrates », prévient Didier Mathus (AFP).

Infos pratiques

Quand Bowie se prend pour Ziggy, Cojo devient schizo
France Inter perd son « Esprit critique »
Cecile David

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *