Actu
Le Bateau Feu réinstaure le drive-in

Le Bateau Feu réinstaure le drive-in

13 janvier 2021 | PAR Lise Ripoche

Cela fait partie des belles initiatives pour maintenir un peu de lien avec le public malgré les contraintes de la situation sanitaire actuelle. Le drive-in s’impose comme une alternative créative et inspirante face à la tendance à la virtualisation des événements culturels. 

Qui n’a pas en tête des scènes de drive-in, lieu commun de la culture pop américaine devenue le symbole d’une époque légère portant un culte aux voitures avec des sièges en skaï ? Que le drive-in s’impose naturellement dans l’imaginaire collectif comme le rendez-vous d’une adolescence que rare d’entre nous avons connu ne laissait pourtant pas présager ce retour d’actualité. Et pourtant, plus que jamais la prise de distance est de mise faisant de l’isolement dans l’habitacle une manière d’être ensemble tout en respectant les règles sanitaires. 

Alors que devait se tenir l’édition 2020-2021 de Histoires en série, festival consacré à la littérature contemporaine proposant d’ordinaire spectacles et lectures, la direction s’est vue dans l’obligation d’annuler à regret les séances. En effet, suite aux déclarations du 7 janvier, les salles de spectacles n’ayant pas été autorisées à rouvrir, le Bateau Feu de Dunkerque, continue de naviguer dans « le flou et la contrainte », sans savoir quand espérer retrouver le public. L’édition est donc reportée en 2022, du moins pour la plus large partie de sa programmation.

 » Nous devons être inventifs, créatifs et imaginer notre activité autrement. » explique Estelle Esseddiki , du Bateau Feu. Ainsi, le Bateau Feu a pu proposer, du 8 au 10 janvier, cinq séances de drive-in parmi lesquels la lecture de Home Sweet Home par Alexandra Gentil, ou d’Arizona par Christophe Carassou. Une initiative imaginative et inspirante, dont le dispositif simple permettait de diffuser le son de la lecture directement depuis l’auto-radio, captée sur une fréquence spéciale. De même, Olivier Maurin metteur en scène de Dom Juan a su relever les défis de la conception d’un spectacle à distance. Jouant en direct dans une boîte encastrée au Bateau Feu, et projetés en même temps sur la vaste façade du lieu, les acteurs paraissent très proches; les visages s’étalent, immenses, garantissant une proximité expressive, plus grande encore que dans une salle de théâtre. Si le dispositif a fait ses preuves, on rêve de voir l’initiative se répandre, afin de réaliser à la fois un petit fantasme nostalgique, mais aussi d’explorer les possibilités de faire « autrement » du spectacle vivant. 

crédit visuel: © Affiche de l’édition 2020-2021 le Bateau Feu

« A table », ode à l’art de vivre à la française
L’artiste contemporain Claude Lévêque visé par une enquête pour viol et agressions sexuelles sur mineurs
Lise Ripoche

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture