Actu

Dunkerque 2013, c’est parti !

Dunkerque 2013, c’est parti !

07 avril 2013 | PAR Audrey Chaix

554647_10200993791915212_1019478506_n

 

Ça y est, c’est parti : depuis le samedi 6 avril, et jusqu’au 28 décembre 2013, Dunkerque est Capitale Régionale de la Culture, après Valenciennes en 2007 et Béthune en 2011. Lancée à la suite de Lille 2004 sur une initiative de la région Nord – Pas de Calais, la capitale régionale de la culture est une belle occasion pour les grandes villes de la région de montrer une image dynamique et positive à l’extérieur, tout en offrant aux habitants une année plein de belles surprises. Retour sur une soirée de lancement prometteuse.

La météo était clémente sur Dunkerque : un ciel bleu sans trop de vent, qui aurait presque fait oublier le froid. Première surprise en arrivant dans le centre-ville : les rues étaient bien calmes pour un soir de fête. Peu de monde dans la rue, une circulation fluide, presque aucun souci pour se garer… c’est confortable, certes, mais c’est un peu tristoune pour le lancement d’un événement de cette envergure. Cela laisse cependant une très belle occasion de découvrir Dunkerque, très bel exemple de rénovation urbaine dans cette ville portuaire surprenante. Dunkerque mérite bien d’être mieux connu, et ce coup de projecteur pendant neuf mois s’annonce comme une belle opportunité pour la ville.

En arrivant près du quartier de la Citadelle, il y a plus de monde, des stands de sandwiches et de frites, de la musique : plus d’ambiance. Une longue colonne de spectateurs se dirige vers les quais, d’où sera visible le spectacle. La nuit tombe, le public attend : quelques fusées illuminent le ciel dégagé, la Saga des Photons du Groupe F peut commencer.

64887_10200993547149093_619535371_n

 

Après la cérémonie d’ouverture des JO d’Athènes, la parade d’ouverture de Fantastic à Lille, la fête d’ouverture de Marseille Provence 2013, c’est au tour de Dunkerque d’être métamorphosée par les prouesses pyrotechniques de la compagnie Groupe F. La Saga des Photons exploite avec intelligence la zone portuaire et les symboles de la ville, comme le Sandettié, bateau-feu faisant partie du Musée portuaire de Dunkerque. Alors que les étincelles du feu d’artifice se reflètent dans l’eau, des êtres de lumière évoluent sur bateaux et balises, menant la danse et donnant au spectacle une poésie féerique. Le public est conquis. Seul bémol, l’intégralité du spectacle n’est pas visible par tous, notamment des projections sur des bâtiments dissimulés à la vue d’un grand nombre de spectateurs. Cependant, c’est le lot de tout spectacle de cette échelle placé dans un environnement urbain, et les spectateurs ne s’y trompent pas, qui ovationnent les membres du Groupe F alors que, vêtus de leurs costumes de lumière, ils remontent la rade pour saluer.

La soirée se poursuit avec deux concerts : le groupe Ez3kiel et DJ Yuksek. Encore une fois, si le public est présente, la foule n’est pas compacte. Peut-être le froid a-t-il poussé le public à se réfugier dans les bars de la Citadelle, où l’ambiance est à son comble…

Après cette fête d’ouverture, souhaitons à Dunkerque une belle année, pour une Capitale Régionale de la Culture riche et enlevée, excellent prétexte pour partir à la découverte d’une cité pleine de surprises !

527123_10200993548589129_547843085_n
Merci à Olivier Duhamel pour ses photos. 

 

Nothing hurts, le FAKE Richter d’Armel Roussel
Lescop + La Femme à Sannois (Live report)
Audrey Chaix
Professionnelle de la communication, Audrey a fait des études d'anglais et de communication à la Sorbonne et au CELSA avant de partir vivre à Lille. Passionnée par le spectacle vivant, en particulier le théâtre, mais aussi la danse ou l'opéra, elle écume les salles de spectacle de part et d'autre de la frontière franco-belgo-britannique. @audreyvchaixphoto : maxime dufour photographies.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *