Actu
Fondation GAN pour le cinéma : de jeunes cinéastes récompensés

Fondation GAN pour le cinéma : de jeunes cinéastes récompensés

03 décembre 2015 | PAR Clémence Charrier

Depuis presque 30 ans, la fondation GAN pour le cinéma accompagne de jeunes réalisateurs dans leur premier projet, et récompense, à l’issu de l’année, les hommes et les femmes dont le travail a été remarqué. Palmarès.

Pour l’édition 2015, la fondation GAN a encore une fois récompensé des cinéastes audacieux. De la Colombie à la campagne française, en passant par la Chine de la vie de François d’Assise à l’assassinat d’un juge italien, le tout en passant par une intrigue au clair de lune, les réalisateurs ne nous ont pas déçus. Découvrez le palmarès de ces longs métrages.

Nicolás BUENAVENTURA – Kairos, le moment opportun

« Cali, Colombie. Licencié de son poste de caissier dans une banque il y a plusieurs années, Amaranto, 60 ans, continue à venir tous les jours sur son ancien lieu de travail pour rendre de menus services. Le jour où un fourgon blindé doit se délester en urgence d’une forte somme d’argent, Amaranto a l’occasion de réussir un vol aussi simple qu’extraordinaire… »

Hubert CHARUEL – Bloody Milk

« Pierre est un jeune paysan et il aime ses vaches laitières. Une épizootie mal connue rôde, et une des vaches de Pierre tombe malade : l’avouer entraînera l’abattage du troupeau, la fin de la ferme, la fin de tout ce que Pierre a toujours connu. Pierre va le cacher mais ses parents sont toujours là. Et sa sœur, sa vétérinaire, le voit. »

Renaud FÉLY et Arnaud LOUVET – L’Ami , François d’Assise et ses frères

« À l’orée du XIIIème siècle en Italie, la vie simple et fraternelle de François d’Assise auprès des plus démunis fascine et dérange la puissante Église. Entouré de ses frères, porté par une foi intense, il lutte pour faire reconnaître sa vision d’un monde de paix et d’égalité. »

Yann LE QUELLEC – Cornelius le meunier hurlant

« Le village isolé de Castelmaure voit arriver un étrange inconnu qui rachète et remet en marche le vieux moulin de montagne. D’abord bien accueilli, le nouveau meunier Cornelius Bloom a malheureusement un défaut : à la moindre contrariété, il se réfugie dans les bois pour hurler à la lune, empêchant les villageois de dormir. Ces derniers n’ont dès lors qu’une idée, l’envoyer à l’asile. Mais Cornelius, soutenu par la séduisante conseillère horticole Carmen Cardamome, est bien décidé à se battre pour défendre sa liberté. »

Annarita ZAMBRANO – Après la guerre

« À Rome, un juge expert en droit du travail est assassiné dans un acte terroriste. L’Italie, ravagée par la crise, craint de voir ressurgir les spectres du passé. La presse met en cause Marco Lamberti, ex-militant d’extrême gauche condamné à la perpétuité et réfugié en France depuis vingt ans. Marco décide de se défendre et entame un combat médiatique entrainant dans sa guerre sa famille française et celle restée en Italie. »

Patrick ZACHMANN – Mister Wu / Prix spécial

« Fin des années 80: le photographe Joseph Breitman part, armé de ses appareils, à la découverte de la Chine et des chinois. Guidé par un homme mystérieux, son insatisfaction en tant que photographe le pousse à aller toujours plus loin dans sa quête de vérité. Bientôt, c’est l’identité même de son guide qui devient l’objet de son enquête photographique. Parvenant à gagner sa confiance, il noue avec lui une relation d’amitié et accède enfin, derrière masques et faux-semblants, à la réalité qu’il cherchait. Mais la découverte de ce monde chinois, pétri de secrets, va réveiller de manière douloureuse les mystères et non-dits de sa propre famille. »

VISUELS : © images officielles

« J’avais un beau ballon rouge : Bohringer père et fille à nouveau sur scène ensemble au Théâtre de l’Atelier
Agenda des vernissages de la semaine du 3 décembre 2015
Clémence Charrier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *