Actu
Epic Games contre Apple, la bataille juridique commence

Epic Games contre Apple, la bataille juridique commence

06 mai 2021 | PAR Rudy Degardin

Dure semaine pour la marque à la pomme. Après que la Commission européenne ait accusé Apple d’abus de position dominante au sein de l’App Store, voici que débute ce lundi 3 mai, son procès contre Epic Games. Le créateur de la célèbre battle royale « Fortnite » entre dans l’arène juridique pour convaincre le tribunal d’Oakland qu’Apple exerce un monopole.

Pour rappel, Epic Games, l’éditeur de Fortnite propose à ses joueurs d’acheter des abonnements ou des équipements virtuels. Or, sur un iPhone ou un iPad, il est nécessaire de passer par l’App Store pour effectuer ces transactions. Et en tant qu’intermédiaire, Apple prélève une commission de 30%.

Mais en aout 2020, Epic Games décide de contourner cette commission en créant sa propre boutique en ligne au sein même de l’application. L’entreprise s’affirme alors comme dissidente, luttant contre l’oppression du géant du numérique avec un #FreeFortnite. En réponse, Apple supprime l’application de l’App Store. Et il a même été question de retirer tous les jeux utilisant les licences vendues par Epic Games.

Un David contre Goliath version numérique ?

Certains s’amusent à y voir là, la version numérique du combat entre David contre Goliath. Apple, l’une des entreprises californiennes les plus puissantes au monde, occupe une place considérable sur le marché des applications en ligne. Avec un milliard d’utilisateurs d’iPhone, les éditeurs d’application ne peuvent que se soumettre aux règles dictées par l’entreprise. Mais en accusant Apple d’exercer un monopole, Epic Games donne un coup de pied dans la fourmilière. Pour autant, ce dernier ne lutte pas qu’avec un lance pierre. En mai 2020, son jeu en ligne a atteint les 350 millions de joueurs et sa présence sur l’App Store lui aurait même rapporté 750 millions de dollars.

Une remise en question du modèle économique d’Apple 

Derrière ce procès se cache la remise en question du modèle économique de la boutique en ligne d’Apple. Si Epic Games gagne la bataille, d’autres applications pourraient alors créer des boutiques en ligne, venant concurrencer directement celle d’Apple.

Or, Nicolas Rieul, président de l’IAB, expliquait sur le live Twitch de Challenges que les parts de marché d’Apple stagnent. Ainsi, le leader du smartphone essaie de gagner plus d’argent mais avec le même nombre d’utilisateurs. Remettre en question son modèle économique sur l’App Store pourrait donc grandement perturber son développement.

Face à de tels enjeux, la bataille juridique est donc loin de se terminer.

 

Visuel : © Attribution 2.0 Generic (CC BY 2.0)

Bronzes du Bénin pillés : l’heure de la restitution allemande
Les 5 pièces à réserver pour la semaine du 19 mai
Rudy Degardin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture