Actu
L’écrivain Roberto Saviano est attaqué en diffamation par Giorgia Meloni et risque trois ans de prison

L’écrivain Roberto Saviano est attaqué en diffamation par Giorgia Meloni et risque trois ans de prison

17 novembre 2022 | PAR Mai Linh Tang Stievenard

« Je veux juste dire à Meloni et à Salvini, vous êtes des salauds ! Comment avez-vous pu ? » Pour avoir prononcé ces mots, le journaliste encourt trois ans de prison. 

Roberto Saviano poursuivi pour diffamation

L’écrivain Roberto Saviano est attaqué en diffamation par Giorgia Meloni, présidente du Conseil des Ministres en Italie.
L’affaire remonte à 2020. Giorgia Meloni, à l’époque Première ministre, avait déclaré lors d’une émission télévisée que les bateaux d’ONG qui sauvaient des étrangers « devaient être coulés », provoquant l’indignation de l’écrivain. Saviano avait alors  insulté les leaders d’extrême droite, Giorgia Meloni et Matteo Salvini, de « salauds » concernant leur politique migratoire.
Cette sortie avait conduit Giorgia Meloni à porter plainte contre le journaliste.

Ce procès n’est pas le seul encouru par Saviano puisqu’une autre audience est prévue le 12 décembre. En 2018, Matteo Salvini avait engagé des poursuites pour diffamation après s’être fait qualifier de « Ministro della Malavita », autrement dit, de ministre de la pègre. Le procès s’ouvrira en février 2023.

Un soutien sans faille du côté de la littérature et des médias

Roberto Saviano est soutenu par de nombreuses personnalités littéraires qui estiment que ce procès nuit à la liberté d’expression dans le pays. L’écrivain bénéficie même d’un plaidoyer de la part de Reporters sans frontières. L’association d’écrivains PEN International, qui défend la liberté d’expression, a par ailleurs appelé la cheffe du gouvernement italien à retirer sa plainte, sans succès. Le procès a eu lieu mardi et Saviano risque trois ans de prison pour cet outrage.

La liberté d’opinion est particulièrement menacée en Italie, surtout quand on sait que le pays a rétrogradé à la 58e place du classement annuel mondial de la liberté de la presse publié par Reporters sans Frontières

Un conflit entre liberté d’expression et autorité

Saviano s’est rendu célèbre pour son best-seller Gomorra dans lequel il s’inspire de la presse napolitaine et narre la vie souterraine de la Camorra, une organisation mafieuse italienne clanique. En effet, alors qu’il n’est encore qu’un jeune écrivain sans expérience, Saviano s’approprie des articles journalistiques provenant des journaux locaux Cronache di Napoli et Corriere di Caserta, dans lesquels les journalistes étrangers arrivant à Naples s’empressent d’écrire sur la Camorra. Saviano réutilise ces articles sans faire référence à leurs auteurs, faisant croire à une dangereuse investigation menée par lui-même dans le but d’authentifier le mythe de son œuvre. Accusé de reproductions abusives, il s’attire également les foudres de la mafia. Il est menacé de mort et devient dès lors une icône de la lutte anti-mafia. 

Visuel : © Photo Saviano en 2019 – Wikimedia Commons – Martin Kraft CC BY-SA 4.0

Concert Einstein on the Beach de Philip Glass à la Philharmonie
Nomination aux Grammy Awards 2023, Beyoncé devient officiellement la Queen !
Mai Linh Tang Stievenard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration