Actu
Bronzes du Bénin pillés : l’heure de la restitution allemande

Bronzes du Bénin pillés : l’heure de la restitution allemande

05 mai 2021 | PAR Léna Saint Jalmes

L’Allemagne a annoncé, jeudi 29 avril, la restitution au Nigeria des « bronzes du Bénin » pillés à l’époque coloniale.

Un premier pas inédit. La ministre allemande de la Culture Monika Grütters a annoncé la restitution des bronzes du Bénin. Ils devraient être remis au Nigéria dès 2022. La décision était très attendue après la visite officielle allemande au Nigeria et l’annonce de négociations d’ordre culturel. Cette collection de bronzes est la plus importante après celle du British Museum (Londres), qui détient plus de 900 pièces. Ces bronzes figurent parmi les objets les plus réputés de l’art africain.

Plaques, bustes et sculptures en laiton fabriquées entre le XVIe et le XVIIIe siècle, décoraient le palais royal du royaume du Bénin, aujourd’hui le sud-ouest du Nigeria. Les bronzes sont répartis dans plusieurs musées européens depuis leur pillage en 1897 par les Britanniques. Près de 1 100 bronzes du Bénin sont conservés en Allemagne, dont 440 pièces au musée d’Ethnologie de Berlin.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par @artafricaininfo

 

Forte pression

L’inauguration du Forum Humboldt en 2020, où 530 bronzes du Bénin sont exposés, avait fait polémique. Le Nigeria avait demandé, une fois de plus, à ce que son patrimoine lui soit restitué. Ainsi, la pression était forte pour l’Allemagne.

Victor Ehikhamenor, artiste nigérian participant au Legacy Restoration Trust, organisme censé recevoir les objets restitués au Nigeria, salue la démarche. « Il s’agit d’un grand pas vers la réparation des torts, surtout venant d’un pays qui a été une superpuissance de la colonisation », déclare-t-il au Guardian. Mais, pour certains, il faut rester prudent avant d’avoir plus d’informations. L’historien allemand Jürgen Zimmerer critique le terme utilisé dans l’annonce : « retours substantiels » ne veut pas dire restitution totale.

Les musées allemands doivent lister d’ici le 15 juin l’ensemble de leurs bronzes. Suite à cela, un calendrier déterminera les restitutions.

Un sujet épineux

Le Nigeria veut construire un nouveau musée pour exposer les bronzes du Bénin. L’Edo Museum of West African Art devrait ouvrir en 2025 à Benin City, ancienne capitale du royaume du Bénin. Il verra le jour grâce à un financement initial de 3,4 millions d’euros, auquel participe le British Museum. Néanmoins, le British Museum envisage uniquement de restituer certains bronzes “sous forme de prêt”.

Un accord doit être conclu d’ici l’été, pour permettre à l’Allemagne de participer à des fouilles archéologiques, à la construction du nouveau musée et d’assurer la formation du personnel des musées nigérians et de participer

Les démarches de restitution de l’Allemagne auront des répercussions sur d’autres musées du monde. Emmanuel Macron avait déclaré à Ouagadougou, en 2017, que « le patrimoine africain [devait] être exposé en Afrique ». Des groupes d’études ont identifié des dizaines de milliers d’objets coloniaux dans les collections françaises. Ce ne sont pas moins de 46 000 objets du Musée du Quai Branly qui auraient été acquis entre 1885-1960. Pour le moment, ce ne sont que 26 objets béninois et sénégalais qui devraient être restitués.

 

Visuel : Attribution 2.0 Generic (CC BY 2.0)

 
Nathalie Choux aide les grands bébés à trouver leur chemin
Epic Games contre Apple, la bataille juridique commence
Léna Saint Jalmes

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture