Actu
Chefs-d’œuvre photographiques du MoMA au Jeu de Paume

Chefs-d’œuvre photographiques du MoMA au Jeu de Paume

20 octobre 2021 | PAR Barbara Pebrel

Entrez dans un monde extraordinaire d’exploration et d’expérimentation photographique au Jeu de Paume ! Jusqu’au 13 février 2022, découvrez plus de 230 photographies de la fin du XXe siècle piochées dans les collections du MoMA. Acquis par le musée new-yorkais entre 2001 et 2017, cet ensemble provient de la collection personnelle de l’Allemand, installé à New-York, Thomas Walther.

Une collection photographique exceptionnelle

Plus qu’un collectionneur, Thomas Walther était lui-même photographe et un véritable amoureux du 8ème art. Il commence sa collection dans les années 1970. Pendant plus de vingt ans, il la développe seul, à l’instinct. Il ne cherche pas à créer une série ou une monographie. Thomas Walther veut dénicher et regrouper des photographies-œuvres d’auteurs de la modernité. Il donne ainsi naissance à une collection exceptionnelle regroupant des photographes reconnus comme des anonymes aux démarches expérimentales envoûtantes.

Un voyage fascinant au cœur de la photographie d’avant-garde

Organisé de manière thématique, cette exposition nous invite à un voyage fascinant à la découverte des expérimentations photographiques des avant-gardes ! Les premières images sont un peu étonnantes. Willi Ruge en 1931, avec son appareil photo embarqué, saute en parachute au-dessus de Berlin. Ces images, de plongée, en ouverture, nous ont un peu inquiétés. Finalement, elles s’avèrent une métaphore parfaite de la suite : une exposition qui nous plonge littéralement dans les avancées technologiques, les expérimentations novatrices et les recherches esthétiques de l’époque.

Ces thématiques illustrent les différentes vagues de la photographie d’entre-deux-guerres. D’abord, « Voici venir le nouveau photographe », nous introduit une recherche sur le mouvement avec de superbes images de sport. Ensuite, « Découverte de la photographie » est une porte sur les multiples possibilités créatives du médium photographique : surexposition, photogramme, collage… « La vie d’artiste » dénote avec sa série d’autoportraits de photographes modernes assumant la présence de leurs appareils photographiques. « Réalismes magiques » est une thématique étonnante où les frontières du réel se brouillent. « Symphonie de la grande ville », notre préférée, transforme les villes, l’architecture et la vie urbaine en jeu photographique. Enfin, « Haute fidélité » nous ramène à la réalité avec des images nettes, directes et sans retouches.

Une scénographie au service de la collection

Grâce à des panneaux de couleur primaire, placé dans les salles, la déambulation, pensée par Pauline Phelouzat, devient fluide et agréable. Ce parcours bariolé contraste avec le monochrome, Noir et Blanc, de la collection, met en avant les images et invite le regard du visiteur à se balader d’un tirage à un autre.

A voir jusqu’au 13 février 2022 au Jeu de Paume

Visuel : Affiche

L’agenda cinéma de la semaine du 20 octobre 2021
« Pulse », à la rencontre d’artistes engagés sur Arte.tv
Barbara Pebrel

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture