Actu

Charles Aznavour rejoint le pays des merveilles

Charles Aznavour rejoint le pays des merveilles

01 octobre 2018 | PAR Lili Nyssen

Charles Aznavour, consacré « chanteur de variété le plus important du XXe siècle » par Time Magazine, s’est éteint à 94 ans.

Le chanteur français d’origine arménienne, mondialement connu pour des titres repris des centaines de fois par des artistes internationaux, tels que La Bohème, Emmenez-moi, Mes amis mes amours mes emmerdes, s’est éteint lundi 1er octobre à l’âge de 94 ans

Remarqué par la chanteuse Edith Piaf en 1946, il se laisse convaincre par celle-ci de l’accompagner sur une tournée avec les Compagnons de la chanson. Pendant huit ans, Charles Aznavour vit sous l’égide de la Môme, en tant qu’homme à tout faire, secrétaire et confident. Au cours des années 1950, le jeune chanteur écrit plusieurs chansons pour Gilbert Bécaud. Déjà, les critiques médisent sur sa voix et son physique. Plus tard, dans Aznavour par Aznavour, il écrivait : « Les professeurs que j’ai consultés sont catégoriques : ils m’ont déconseillé de chanter. Je chanterai pourtant, quitte à m’en déchirer la glotte. »

C’est à l’âge de 36 ans, en 1960, que sa carrière prend son envol à l’Alhambra. C’est pourtant ce soir-là qu’il a failli abandonner la chanson. Après avoir interprété Je m’voyais déjà, qui raconte l’histoire d’un artiste qui ne parvient pas à atteindre le succès désiré, il se retrouve face à un public silencieux, sans aucun applaudissement. Il s’apprête à quitter la scène, mais bientôt il croule sous les applaudissements. Dans les années suivantes, il enchaîne les tubes devenus cultes et qui resteront des modèles de la chanson française : Et pourtant, Emmenez-moi, La Bohème, Désormais… 

Il se fait connaître aux Etats Unis grâce à son rôle dans Tirez sur le pianiste, de François Truffaut, sorti en 1960, dans lequel il interprète un pianiste de bar confronté à des gangster qui s’en prennent à son père.

En 1972, avec la chanson Comme ils disent, il raconte l’histoire du regard des autres sur l’homosexualité, l’une des rares chansons de l’époque qui évoque le sujet de manière sérieuse. Il sera aussi classé n°1 des ventes au Royaume Uni, et n°44 aux Etats Unis pour sa chanson « She ».

Il crée la Fondation Aznavour pour l’Arménie afin de soutenir son pays d’origine après le séisme qui ravage le pays en 1988. Il tiendra également le premier rôle, bien plus tard, dans le film Ararat d’Atom Egoyan, sorti en 2002, qui traite du génocide arménien.

Charles Aznavour affiche ses opinions politiques. Durant la campagne présidentielle de 1974, il chante pendant l’entre deux tours en soutien à Valery Giscard d’Estaing. Presque 30 ans plus tard, en 2012, il soutient Nicolas Sarkozy pour l’élection présidentielle.

La carrière de chanteur de Charles Aznavour est très riche, avec près de mille quatre cent titres enregistrés dans pas moins de neuf langues (français, anglais, italien, allemand, chinois, russe, arménien, espagnol, napolitain). Il a vendu, selon sa maison de disques, plus de 180 millions de disques à travers le monde. Sa carrière à l’écran est presque aussi variée, avec des apparitions dans plus de 80 films et téléfilms. François Truffaut, Peter Collinson, Volker Schlöndorff, Claude Chabrol… il est un personnage bien aimé du cinéma.

https://www.youtube.com/watch?v=gHjdoEop-PI

Charles Aznavour s’est marié trois fois et a eu six enfants. Sa fille Katia l’accompagnait sur scène depuis les années 1980 en tant que choriste, et chantait avec lui le duo Je voyage. 

Visuel : ©CC

René Pétillon est mort à l’âge de 72 ans
« La mer est ma nation » et « Les cinq fois où j’ai vu mon père », une matinée de lecture entre frontières spatiales et mentales aux Francophonies en Limousin
Lili Nyssen

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *