« Aegri somnia » de Jean Lambert-wild, quinze ans après : rêves brillants au fond d’une piscine

26 novembre 2017 Par
Geoffrey Nabavian
| 0 commentaires

Le directeur du Théâtre de l’Union, à Limoges, s’est replongé, en ce mois de novembre 2017, dans l’une de ses performances emblématiques. Au sein de l’espace de la piscine du lycée Léonard Limosin. L’acte théâtral, créée en 2002, s’est révélé toujours puissant, cohérent, original, et habité par des fantômes de différentes formes. Trente minutes entre surface et fond de l’eau, à brasser les bulles autour d’un artiste très fort.