The Shaggs (Better than Beatles), OVNI MUSICAL

13 août 2013 Par
Le Barbu
| 0 commentaires

scan0027Pendant le Festival Off d’Avignon 2013 nous avons découvert une pièce insolite écrite et mise en scène par Frédéric Sonntag intitulée The Shaggs (Better than Beatles). The Shaggs est la véritable histoire d’un groupe de rock féminin américain apparu dans les années 1960 et composé de trois sœurs. L’unique album studio du groupe Philosophy of the World est sorti en 1969. Malgré son relatif échec commercial, le groupe est resté localement connu. The Shaggs s’est séparé après la mort d’Austin, leur père, en 1975.

The Shaggs a été formé en 1968 par la volonté d’un père, Austin Wiggin, qui, guidé par une vision paranormale et pseudo-divinatoire, était persuadé que ses filles formeraient un groupe de musique très en vogue.

Austin va alors tout faire pour que cela se réalise. Il retire ses filles de l’école, leur achète des instruments et leur fait suivre des cours de musique et de chant. Les sœurs qui n’avaient, pour leur part, jamais envisagé de former un groupe, se plièrent à l’autorité têtue de leur père. Finalement, elles étaient sur scène chaque samedi soir à la salle des fêtes de Fremont dans l’état du New Hampshire. Le nom du groupe a été choisi par Austin, d’après une coupe de cheveux à la mode shag (coupe aux cheveux effilés), et en référence aux chiens dits shaggy (hirsutes), certains traduisent aussi The Shaggs par « les touffes »…

L’histoire hallucinante de cette famille n’est pas une fiction, bien qu’on pourrait la croire inventée de toute pièce. Dès le départ elle échappe à toute réalité et devient un conte, un mythe, une légende comme on en trouve souvent dans l’histoire du rock.

Ces trois sœurs n’avaient rien demandé de plus à la vie que de vivre une vie normale. Mais leur père en avait décidé autrement. Malgré l’acharnement paternel pour faire de ses filles des stars au même titre que les Beatles (les Beatles y sont bien arrivés… Pourquoi pas nous…?), rien n’y fera. Les sessions infernales de répétitions ne produiront qu’un bruit informe, sans rythme, sans mélodie, comme si aucune loi, aucun texte, aucune méthode, aucune technique musicale n’avait jamais existé…

Steve Jobs aurait pu lancer alors son fameux : « c’est une Révolution ! ». Et pour bon nombre d’artistes, oui, ce fut une véritable révolution. Ces trois filles incarnent la rébellion car à contre courant de toutes les lois, de tous les courants, de tous les mouvements préexistants. Elles sont devenues des stars malgré elles, portées par Franck Zappa qui les trouvaient meilleures que les Beatles, ou Kurt Cobain qui les avait inscrites dans son top ten des meilleurs groupes du monde. En plus d’incarner la rébellion, elles sont aussi cette lueur d’espoir, touchante, émouvante, qui vous donne envie de prendre votre guitare et tenter le coup quoi qu’en pensent les autres.

Extrait de Philosophy of the world by The Shaggs :

-oh les riches veulent ce qu’ont les pauvres

-et les pauvres veulent ce qu’ont les riches

-et les maigres veulent ce qu’ont les gros

-et les gros veulent ce qu’ont les maigres

-tu ne peux satisfaire personne dans ce monde.

Pour finir, voici ce qu’avait fait inscrire leur père au dos de la pochette de leur seul album :

« The Shaggs are real, pure, unaffected by outside influences. Their music is different, it is theirs alone. They believe in it, live it. It is a part of them and they are a part of it. Of all contemporary acts in the world today, perhaps only the Shaggs do what others would like to do, and that is perform only what they believe in, what they feel, not what others think the Shaggs should feel.

The Shaggs love you, and love to perform for you. You may love their music or you may not, but whatever you feel, at last you know you can listen to artists who are real. They will not change their music or style to meet the whims of a frustrated world. You should appreciate this because you know they are pure what more can you ask?

Betty, Helen and Dorothy Wiggin are the Shaggs. They are sisters and members of a large family where mutual respect and love for each other is at an unbelievable high. They study and practice together, encouraged and helped by those around them. Betty, Helen and Dorothy live in a small town in New Hampshire, in an atmosphere which has encouraged them to develop their music unaffected by outside influences. They are happy people and love what they are doing. They do it because they love it. »

The Shaggs ~ Philosophy of the World (full album 1969)

Pour en savoir plus sur le groupe: http://www.shaggs.com/

Le spectacle : The Shaggs (Better than Beatles), texte et mise en scène Frédéric Sonntag, Cie AsaNIsiMAsa, Paris.

500full