Parité mon Q : Sept garçons paillards et élégants au Forum Léo Ferré

21 juin 2018 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Un Septuor masculin de chanson paillarde élégante ? Un oxymore tout à fait pertinent que nous avons entendu avec délectation pour sa dernière représentation de la saison au Forum Léo Ferré d’Ivry. A suivre très rapidement dans leurs nouvelles aventures …

Il sont 7, tous des bretelles et un pantalon noir mais des baskets de couleurs pour la touche rebelle.

Ils ont entre 27 et 51 ans et sont tous originaires du nord de la France: Pierre Marescaux, Geoffrey Bailleul, Louis Lefebvre Legagneur, Benjamin Riez, Joël Legagneur, Brice Baillon et Olivier Andrys savent mêler les plaisirs de la voix et ceux de la chair.

Bon ok, il n’y a pas beaucoup de femmes sur scène dans cette bande à part rétro de voix masculines sur scène …Parité mon Q! et pourtant elles sont très présentes : non seulement avec tous leurs atours et orifices mais aussi à la mise en scène espiègle, signée Charlotte Gaccio.

Le septuor repéré au off d’Avignon commence par une version crooner de « Tu vas prendre » de Max Boublil, histoire de mêler les temps et d’unifier les mœurs. Puis vient le morceau récurrent au cœur de variations de ces 7 garçons dans le vent : « Un dimanche matin » qu’ils nous chanteront en java, reggae, soul, bénitier, et même à la Michael Jackson. Une brève comptine qui moque les curés, tradition oblige et l’on entre dans le boudoir drolatique de la belle Charlotte.

Vient ensuite un titre franchement bravache où un refrain bien cru et macho cohabite avec un medley Piaf tout à fait bien gaulé… Il faut dire que les voix sont belles et les notes toujours harmonieuse chez ces troubadours qui sont pour la plupart chefs de chœurs.. Côté thèmes, tout est abordé : branlette un peu romantique, long compagnonnage de ces dames avec leur clitoris et des thèmes plus humoristiques ou tendres cohabitent le fameux et truculent appareil de « Gudule ». Parité mon Q revoit également Colette Renard en 2.0 et en bus nous proposent un voyage pas piqué des hannetons avec une reprise magique de Philippe Katerine. Un heure de bonne humeur chantante, dansante, bien éclairée et finalement oui … pari gagné…. élégante…

Visuel : YH