Anouk Aïata, la baroudeuse gipsy-maorie sort un premier maxi mélancolique

14 septembre 2012 Par yael | 0 commentaires

Nom maori, influences musicales métissées et nom maori aussi fascinant que son timbre grave qui semble soulever des siècles de sentiments humains, Anouk Aïta est certainement une artiste à suivre. Elle sort son premier maxi et assure la première partie du concert de Zebda le 12 octobre prochain au Zénith.

Aïata en maori, cela signifie « la femme mangeuse des nuages du ciel ». Le premier single du maxi que la jolie Anouk Aïata signe avec le violoncelliste Amos Mâh, « Pourquoi regardes-tu la lune? » regarde résolument vers le ciel pour mieux établir une mappemonde aux influences croisées, où une certaine gravité de lonesome cowgirl constitue la lame de fond d’une ambiance gipsy-kletzmer tenue en harmonie par le timbre grave et généreux de la chanteuse. Car Anouk Aïata ne se laisse pas enfermer dans une case, elle adore » errer » le long des cordes et des chemins escarpés d’une vie de femme, que ce soir en anglais « I forgot to love » ou en espagnol avec la reprise puissante et andalouse de « Nasci en Alamo » de la BO de Vertigo de Tony Gatlif. Une jeune-femme à suivre et à entendre en live…

Anouk Aïata, EP, Baclay/Universal, sortie le 15 octobre 2012.

Agenda des concerts :
12/10 Paris (75) Zénith – 1ère partie de Zebda
13/10 Châteaubriant (44) Théâtre de Verre
25/10 Rennes (35) L’étage – 1ère partie de Zebda
12/12 Lille (59) Le Splendid -1ère partie de Zebda
13/12 Strasbourg (67) La Laiterie – 1ère partie de Zebda

Informations Pratiques


Liens: Page facebook de l'artiste



LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: