Les sorties ciné du mercredi 2 Mars

2 mars 2016 Par Coline Renault | 0 commentaires

Un mercredi au cinéma sous le signe de la diversité : la semaine du 2 mars, entre des errements angoissés dans un Mumbaï surexposé, un bar belge exaltant et alcoolisé, une liaison carcérale ou une comédie romantique dans les avenues New-Yorkaises, Toutelaculture vous aide à vous décider. 

Sunrise de Partho Senghupta

Synopsis: Dans un Mumbaï aussi chatoyant qu’angoissant, des enfants disparaissent. L’inspecteur Joshi, dans une tentative désespérée de retrouver sa propre fille de 10 ans kidnappée, se plonge dans le monde des nuits indiennes, où les enfants sont exploités pour le plaisir des adultes. Entre cauchemars récurrents et esthétisme dérangeant, il mène son enquête. (Voir notre critique)

Belgica de Felix Van Groeningen

Synopsis: Sur une BO de la main de Soulwax, Frank, marié et père, suit son grand frère Jo célibataire, passionné de son qui ouvre son propre bar à Gand, le Belgica. Fréquenté par un groupe à la mode, bien foutu mais sachant rester près du peuple et servir de bonnes bières accessibles à toutes les bourses, le Belgica devient The place to be. Primé au festival Sundance, Belgica nous plonge dans l’euphorie hallucinante du succès, celle qui va de pair avec jalousie, envie et problèmes… ( Voir notre critique)

Zoolander de Ben Stiller

 Synopsis : Le mannequin Derek Zoolander reprend du service ! Accompagné de son meilleur ami et rival Hansel Mcdonal’ds, l’icône de la mode largement has-been tente de reconquérir paillettes et podiums quand des popstars sont mystérieusement assassinées. Après avoir autrefois envoyé le démoniaque Mugatu derrière les barreaux, c’est une nouvelle occasion de sauver le monde, accompagnée par la belle Valentina, de la Fashion Police d’Interpol. Survolté et toujours plus stupide 15 ans après le premier opus, Zoolander revient fort en couleurs et en absurdités.

Un vrai faussaire, documentaire réalisé par Jean-Luc Léon

Synopsis: Le récit halluciné d’une vie d’art et d’arnaques: Guy Ribes, 65 ans, est le plus prolifique des faussaires français à avoir trompé plus d’un spécialiste, jusqu’à être condamné à trois ans de prison en 2010. Des Matisse, des Picasso, des Chagall qui n’ont rien à envier aux oeuvres originales inondent encore aujourd’hui galeries et musées: le faussaire jongle habilement au dessus de la loi avec les notions complexes de vrais et de faux, d’art et de scandale. De la conception à l’arrestation, il livre l’esquisse d’un parcours vrai qui semble lui même être faussé, fort d’une incroyable réalité.

Célibataire mode d’emploi de Christian Ditter

Synopsis : Aujourd’hui, c’est leçon de célibat en plein New-York : un an après 50 nuances de Grey, Dakota Johnson prend les traits de la sage Alice qui a beaucoup à apprendre de sa collège, la plantureuse et pétillante Robin: dans une recherche éperdue de liberté, cette dernière multiplie les conquêtes. Pendant ce temps, leur amie Meg se laisse enjôler par un homme beaucoup plus jeune qu’elle. Leur point commun : comprendre le célibat à la recherche de soi, dans une comédie romantique avec une tête d’affiche 100% girly.

Eperdument de Pierre Godeau

 L’histoire d’amour brûlante et destructrice entre un directeur de prison et une détenue, condamnée pour un crime commis alors qu’elle était encore mineure. Dans l’attente du procès, la tension amoureuse déchirante valse avec un huit clos glacé où le mot d’ordre est « interdit ». L’amour impossible au supplice derrière les murs, les barreaux, la loi et la morale. L’ambiguité et la manipulation, aussi. Eperdument de Pierre Godeau retrace une histoire inspirée de faits réels avec un casting tout droit issus des césars de l’an dernier: Adèle Exarchopoulos et Guillaume Gallienne.

L’orchestre de minuit de Jérôme Cohen-Olivar

Michael Abitbol, tout juste de retour au Maroc, son pays natal quitté trente ans plus tôt, part à la recherche du parcours musical de son père fraichement décédé. Accompagné par Ali, premier fan de celui ci, il redécouvre l’Orchestre de Minuit. Tourné au Maroc par des Marocains, lOrchestre de Minuit de Jerôme Cohen-Olivar avec l’humoriste Gad Edmaleh.

Visuels : affiche du film Eperdument.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: