Solo Galerie, le duo réussi entre architecture et art contemporain

15 février 2016 Par Hannah Barron | 0 commentaires

Cette jeune galerie fait un pari intéressant : lier architecture et art contemporain. Par le biais de l’expérience de l’œuvre, elle met en valeur les démarches artistiques au cœur des créations architecturales. Entre deux expositions, elle propose du 5 au 27 février un parcours de 15 vidéos explorant la création et le métier d’architecte.

Note de la rédaction :

Ouverte il y a trois mois, la Solo Galerie propose une ligne curatoriale originale. Ses fondateurs, Christian Bourdais et Eva Albarran, ont souhaités travailler sur la porosité entre les mondes de l’architecture et de l’art contemporain. Ce promoteur en immobilier, à l’origine du projet Solo House et cette productrice en art contemporain habituée des biennales exposent les travaux d’architectes mondialement connus, comme Souto de Moura ou encore Bijoy Jain par le biais de leurs créations plastiques. S’intéressant aux démarches artistiques à l’origine des créations, les deux curateurs veulent inscrire dans le temps ces œuvres qui disparaissent : « A la fin des biennales, les œuvres d’architectes sont vouées à disparaître alors qu’elles sont remarquables. Solo nous permet de montrer ces œuvres à un nouveau public » explique Eva Albarran. Parmi les architectes exposés ont comptes des lauréats du Pritzker Prize mais aussi la jeune garde internationale. Un travail qui n’irait pas dans un sens puisque la galerie projette également de collaborer avec des artistes qui entretiennent un lien avec l’espace architectural. Christian Bourdais évoque notamment Dominique Gonzalez-Foester, exposée en ce début d’année au Centre Pompidou avec 1887-2058 , qui explore l’importance du lieu comme espace intime à travers ses séries de chambres, à la fois ouvertes et secrètes.

Du 5 au 27 février, la galerie devient un espace dédiée à la vidéo. Sont proposés 15 films sélectionnés depuis  la plateforme OnArchitecture crée par les architectes chiliens Felipe de Ferrari et Diego Grass en 2007. Un projet documentaire qui s’affronte aux problématiques de l’architecture contemporaine mondiale en offrant des interviews d’architectes ainsi que des « portrait de bâtiments », montrant les espaces en train de vivre. Cette base de données, accessible aux étudiants en architecture, propose quelques 450 vidéos.  Le parcours proposé par Solo Galerie se fait à travers 5 thématiques, « culture », « travail », « loisir » et « habitat », autant de manières d’explorer les rapports à l’esthétisme et à l’utilitaire. Point non négligeable, ces vidéos sont élégamment mises en valeur par des téléviseurs crées par les frères Ronan et Erwan Bouroullec. S’éloignant des codes actuels de la l’ultra-finesse, ils sont retournés vers des formes habituelles et familières, redonnant un statut esthétique à cet élément du mobilier. Ces objets ont par ailleurs reçu le prix du « Best domestic design » décerné par le magazine Wallpaper en janvier 2016.

Solo Galerie, 11 rue des Arquebusiers 75003 Paris, du mardi au samedi de 13h à 19h.

visuel : page facebook de la galerie


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments