Scandale antisémite : suppression du prix musical allemand « ECHO »

2 mai 2018 Par
Claudia Lebon
| 0 commentaires

Après la vague de protestations provoquée par la distinction des rappeurs aux textes antisémites, Kollegah et ­Farid Bang, la Fédération allemande de l’industrie musicale (BVMI) décide de supprimer les prix ECHO.

jung_brutal_gutaussehend_2_-_cover

« Il n’y aura plus d’ECHOS (…) On ne veut pas que ce prix de la musique puisse être considéré comme une plateforme pour l’antisémitisme, le mépris des femmes, l’homophobie ou la banalisation de la violence » 

Organisée tous les ans à Berlin, la remise des récompenses ECHOS est l’une des cérémonies les plus prestigieuses d’Allemagne, comparée aux Victoires de la Musique en France.

Le dernier palmarès, révélé le 12 avril, provoque le scandale, distinguant les rappeurs Kollegah et ­Farid Bang dont le dernier album comprend des passages antisémites. Des textes tels que « mon corps plus dessiné que ceux des prisonniers d’Auschwitz » ou  « commettre à nouveau un Holocauste » suscitent l’indignation des artistes dont beaucoup ont décidé de rendre leurs propres récompenses en signe de protestation. Parmi eux, le célèbre pianiste israëlo-argentin Daniel Barenboim qui dénonce des textes « ouvertement antisémites, misogynes, homophobes et d’une façon générale méprisants pour la dignité humaine ». Le violoniste français Renaud Capuçon a lui aussi décidé de remettre son prix exprimant son indignation dans un message publié sur Twitter le 24 avril :

Le pianiste germano-russe Igor Levit, le chef d’orchestre allemand Christian Thielemann, le producteur Klaus Voormann ou encore le chanteur allemand Marius Müller-Westernhagen, qui a déjà reçu huit ECHOS, ont également rapporté leur prix.

L’affaire, qui a aussi suscité une condamnation de la part du Ministre des Affaires étrangères allemand, Heiko Maas, et du Comité international d’Auschwitz, a fortement terni l’image de cette distinction, parmi les plus importantes du pays.

« La marque ECHO a été endommagée à un tel point qu’un nouveau départ total est nécessaire » a annoncé la Fédération organisatrice. La cérémonie sera donc remplacée par un nouvel évènement au mécanisme différent, le prix ECHO se basant principalement sur le succès commercial des artistes qui doivent figurer dans le top 5 des ventes de l’année écoulée, laissant donc peu de place à l’opinion du jury.

Les deux chanteurs ont quant à eux, nié tout antisémitisme, Kollegah ayant proposé à tous leurs fans de confession juive des entrées gratuites « à vie » à leurs concerts.

Visuel © Pochette officielle de l’album