Cinema
Histoire de l’Antisémitisme, une histoire deux fois millénaires et en mouvement sur Arte

Histoire de l’Antisémitisme, une histoire deux fois millénaires et en mouvement sur Arte

23 mars 2022 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Réalisé par Jonathan Hayoun et écrit avec Judith Cohen Solal, le documentaire Histoire de l’Antisémitisme sera diffusé sur Arte le 12 avril. L’occasion de réviser les évolutions de cette haine. Ce film en quatre parties chronologiques est un outil pédagogique nécessaire, au moment où resurgissent dans les manifestations des éléments des iconographies médiévales constitutifs de stéréotypes mortifères.

 

 

 

C’est donc le résultat d’un travail de fourmis réalisé pendant trois ans et qui vise à, nous dit la productrice du film Simone Harari, « modéliser la récurrence du phénomène ». Dans cette œuvre méticuleuse, les témoins sont laissés de côté, seuls les spécialistes, des historiens du monde entier et des psychanalystes posent la question : pourquoi la haine des juifs est-elle permanente depuis au moins la naissance du christianisme ? « Au moins », car comme tous le disent, on ne peut parler que de ce qu’on peut sourcer. Et la première trace de pogrom nous parvient en 38, relatée par Philon. Et c’est par là que l’histoire commence, pour ne jamais se terminer. Le travail couvre un large territoire « des bords de la Méditerranée à ceux de la Volga, de la péninsule espagnole aux forêts de bouleaux polonaises. », de 38 donc, à nos jours (2020).

Il est évident que le projet ne s’adresse pas aux spécialistes de la question. Nombreux sont les ouvrages de référence qui permettent de comprendre cette évolution de la violence, qui va de l’antijudaïsme à l’antisionisme en passant par l’antisémitisme. Mais jamais nous n’avons vu cette histoire amenée de façon si claire, sans jamais perdre en complexité ni en nuances.

Les bornes chronologiques de chaque documentaire suivent ce découpage. Et l’on comprend bien comment le prétexte du refus de la « vérité » ne tient plus une fois la société sécularisée, et ensuite, comment l’argument racial ne tient plus non plus après la Shoah.

Pour raconter, pour rendre audible et accessible cette histoire terrible; Jonathan Hayoun a eu l’idée brillante d’illustrer le récit avec les espaces ultra réalistes du jeu vidéo Assassin’s Creed et les dessins animés de Léonard Cohen, qui comme le fait Ari Folman permettent de mettre une distance acceptable avec l’irregardable.

Lors de la projection presse organisée le 21 mars, nous avons pu voir les épisodes 1 et 3. Le premier allant du massacre d’Alexandrie à la première croisade et le second allant de l’émancipation post révolutionnaire à la veille de la Shoah. Ce qui est très clairement montré c’est la transmission des motifs. La rouelle jaune médiévale deviendra l’étoile nazie, et on le comprend alors, les signes portés par les Gilets Jaunes aujourd’hui. Idem, le nez crochu qui permet de différencier les juifs des chrétiens deviendra omniprésent dans les caricatures du brûlot d’Edouard Drumont, ce même nez dont Emmanuel Macron est affublé régulièrement dans les manifestations contre sa politique. Il en va de même avec les crimes rituels, l’empoisonnement des puits …qui ne cessent de revenir.

Histoire de l’Antisémitisme permet de rappeler la chronologie des textes antisémites. Il faut du temps pour élaborer un statut des juifs différent, du temps pour que l’accusation de peuple déicide s’installe. Mais une fois enracinées, ces poncifs restent et sont délétères.

Ces épisodes doivent être vus et montrés en classe, et le ton et l’image permettent un accès dès le CE2. Cette œuvre de vulgarisation permet de prendre de la distance pour pouvoir approcher cette longue histoire. Elle remet les historiens au cœur des réflexions. Mais, comme toujours et depuis toujours dans la longue histoire de la haine des juifs, le pourquoi reste sans réponse.

Le film sera présenté le 28 mars à 20h au Mémorial de la Shoah et le 30 mars à 19h au MAJH (complet, sur liste). Il sera diffusé sur Arte en vidéo à la demande dès le 5 avril. L’intégralité des quatre documentaires sera lui montré le 12 avril sur Arte. Le coffret DVD sera en vente à partir du 19 avril 2022.

Série Document en 4 parties réalisée par Jonathan Hayoun. Ecrite par Jonathan Hayoun, Laurent Jaoui et Judith Cohen Solal. Produite par Simone Harari Baulieu. Coproduction: Arte France, Effervescence Doc (2022-4×52 Mn)

Visuel : ©Léonard Cohen

Les Ukrainiens sont venus nous parler à L’Odéon-Théâtre de l’Europe
Cher Futur moi- Irvin Anneix investit le MAgasin de la scène nationale de Montbeliard
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture