Tendances
Sur le flanc est du village, le Calvaire de Megève, qui retrace la Passion du Christ, impressionne et éblouit le promeneur

Sur le flanc est du village, le Calvaire de Megève, qui retrace la Passion du Christ, impressionne et éblouit le promeneur

17 avril 2013 | PAR Olivia Leboyer

Le Calvaire, ce sont quatorze chapelles et oratoires, en étage sur les hauteurs du village (le Calvaire est inscrit à l’Inventaire Européen des Monts sacrés et à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1988). Edifié au XIXe siècle, sous l’impulsion du Père Ambroise Martin, ce Calvaire visait à édifier les villageois, à les toucher au plus profond de leurs âmes. Après la période de déchristianisation forcée initiée en 1793, il s’agit, pour Ambroise Martin, de régénérer le christianisme. En bâtissant ce Calvaire, la foi mégevanne témoigne de sa vitalité et de sa force. Récemment, le Calvaire a fait l’objet d’une vaste restauration (entre 2001 et 2007).

Impossible de raconter par le menu les épisodes palpitants de cette construction, qui s’inspire de celui de Varallo en Val Sesia : nous n’aurions ni la précision ni la passion du guide qui nous a fait visiter les lieux. Pour apprécier le Calvaire à sa vraie mesure, il vous faut demander Edouard, guide du Patrimoine des Pays de Savoie, à l’Office du Tourisme (et pour la visite sur Henry-Jacques Le Même, demandez Sophie, guide tout aussi douée dans l’art du récit). Loin des visites figées et lénifiantes, ce Mégevan vous contera la Passion du Christ comme si vous y assistiez !

Laissons plutôt parler les images.

Après cette promenade d’exception sur les hauteurs, nous vous conseillerions de reprendre des forces avec un excellent déjeuner au Puck, qui vient d’être repris depuis cet hiver. Les produits sont d’une fraîcheur parfaite (ce jour-là, une splendide tête de veau), et le chef a un talent certain.

Photo 1: une chapelle
Photo 2: naissance de Jésus
Photo 3: le Christ déjà tourné vers son calvaire
Photo 4: le jugement du Christ par Pilate, en statues expressives et édifiantes
Photo 5: le cœur percé des sept douleurs
Photo 6: la crucifixion

Vidéo : Joan Sfar nous parle de son premier roman, « L’Éternel » – Avec Akadem
Le Moustique au Théâtre du Passage vers les étoiles
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture