Tendances

Rencontre avec les fondatrices du dixneuvième:  » Le 19ème arrondissement, c’est le Paris qui se vit! »

Rencontre avec les fondatrices du dixneuvième:  » Le 19ème arrondissement, c’est le Paris qui se vit! »

28 septembre 2017 | PAR Donia Ismail

Claire et Julie sont deux passionnées d’Instagram et… Du 19ème arrondissement de Paris! Issues d’école de communication, elles nous transmettent cet amour sans borne pour le Nord parisien à travers un compte Instagram, le dixneuvième, qui en peu de temps est devenu l’endroit où trouver toutes les bonnes adresses. Rencontre avec ces amoureuses du 19ème arrondissement.

Donia: Pour ceux qui ne connaissent pas votre compte ledixneuvième, de quoi ça parle?

Julie: C’est assez compliqué de le décrire en quelques mots…
Claire: Pour reprendre la légende qu’on a mise dans notre bio, ce serait, d’un côté, les meilleurs spots, de l’architecture des orgues de Flandres en passant par le Canal qui est super photogénique, le parc de la Villette, les Buttes Chaumont ou la Mouzaïa. Et d’un autre côté, les bonnes adresses, bars, les restaurants que l’on aime bien, avec de belles photos du quartiers.
Julie: Et aussi les expositions! Parce que quoi qu’on en dise, il se passe plein de choses au niveau culturel dans le 19ème arrondissement, avec le 104 ou encore La Villette!

D: Comment avez-vous eu l’idée de faire ce compte?
J: On adore toutes les deux Instagram. On a des comptes personnels, et on postait régulièrement des photos du 19ème parce qu’il faut l’avouer, c’est vraiment photogénique. C’est Claire qui a eu l’idée un jour de mixer les deux: la passion du 19ème et la passion d’Instagram.

D: Est-ce que vous vous attendiez à autant de succès?
C: Non, pas vraiment! On avait fait comme un planning, une sorte de stratégie au début…
J: École de com’ oblige.
C: Oui, [rires] on a mis en pratique tout ce qu’on a appris! Je me souviens, on visait les mille followers au bout de six mois ou un an. Au final, on les a atteint en deux mois .  On ne s’y attendait pas. On a passé le cap des cents followers au bout d’une semaine.
J: On l’a crée le 15 mai 2016. Et en an, on est déjà à cinq mille followers, c’est juste dingue.

D: Vous vous êtes limitées à une page Instagram et une page Facebook. Est-ce que ce succès grandissant vous donne envie d’agrandir ce projet avec un compte twitter ou même un blog?
C: On a déjà pensé à faire un blog, et il y aurait matière à avec toutes les adresses que l’on relaie, on pourrait en faire des articles. Après cela prendrait énormément de temps…
J: Il vaut mieux être sûr de le faire à fond que de se lancer et au bout de deux semaines abandonner…
C: Ou avoir un rythme de publications trop faible.

Le #BassindelaVillette encore paisible au petit matin… Avec le soleil de retour ????? #Paris19 #ledixneuvième

Une publication partagée par Le dixneuvième ???? Paris (@ledixneuvieme) le


D: Donc vous préférez rester sur Instagram?

C: Oui c’est ce qui est le plus intuitif pour nous. Et puis je pense qu’au final on s’adresse à des gens comme nous qui utilisent Instagram super fréquemment même quotidiennement. C’est même plus facile pour eux de consommer le contenu quand il passe par une plateforme par laquelle ils accèdent à un fil d’actualité plutôt que de se rendre sur un site en lui-même. Il y déjà Time Out ou encore Le Bonbon. Je ne pense pas qu’un jour on le déclinera sur le web.

D: Et pourquoi le 19ème arrondissement?

J: Parce que c’est le meilleur quartier! Quand on l’a découvert, on est tombées toutes les deux amoureuses du quartier. Ensuite, on s’est dit qu’il y a vraiment matières à, entre les vues, les parcs, les concerts, les soirées, les bars… C’est pas comme si on pouvait arriver au bout du projet rapidement.
C: Il y toujours des trucs que s’y passe! On a voulu également montrer le 19ème quelque part pour aussi casser cette image de « quartier populaire de Paris ». On voulait prendre le contre-pied à ce niveau là et montrer sa mixité et son côté cool.

D: « Le 19ème quartier populaire » on l’entend encore et encore. Il y a vraisemblablement des idées fausses sur cet arrondissement là…

J: Oui! Moi on me demande parfois, « Mais ça va… Tu n’as pas trop peur… »…
C: Avec notre compte, on voulait montrer le vrai visage du 19ème, qui est totalement aux antipodes des idées de certains parisiens. Oui, on peut être en sécurité dans le 19ème. En montrant toutes ces petites adresses, on casse d’une certaines façon les clichés qui existent autour de ce quartier. Le 19ème n’est pas un arrondissement parisien comme le 2ème, où c’est que des immeubles haussmaniens de partout avec des terrasses où on paye 8 euros la pinte. Moi, je décris le 19ème comme un petit village. Tu as la petite vie de quartiers, les petits commerçants…
J: Il faut dire que le quartier se bobo-ifie progressivement. On est dans un entre deux. Il y a encore des quartiers populaires, qui disparaitront très vite je pense. Mais pour le moment, il y a une mixité et c’est ce qui fait la force de cet arrondissement! Le mélange est cool. Puis le Paris vitrine, carte postal, c’est triste et lassant à la longue…

D: C’est vrai que là c’est le contre-pied du Paris carte postale… 

C: Le 19ème arrondissement, c’est le Paris qui se vit!
J: Oui! Dans cinq ans, on ne pourra plus se promener comme aujourd’hui au bord du Canal de l’Ourcq. Le 19ème sera connu et totalement bobo.

D: Comment décririez-vous le 19ème en quelques mots? 

C: Une vie de quartiers je dirais. Je le ressens vraiment comme ça.
J: Je dirais, un assemblage de petits villages. Je pense que c’est la bonne expression. Chaque quartier à sa propre identité: la Mouzaïa, la Halle Secrétan, le pourtour du Canal. Comme l’a dit Claire, on sent cette ambiance de vie de quartiers. Des quartiers qui se regroupent et forment des petits villages au sein de Paris.
C: Les villages dans la ville dans un sens!

Le #StreetArt du lundi soir ???????? #Paris19 #ledixneuvième

Une publication partagée par Le dixneuvième ???? Paris (@ledixneuvieme) le

D: Vous avez l’air de l’aimer votre quartier!
C: Oh oui carrément!
J: On est un peu comme une secte, on essaye de convaincre les autres en leur rabâchant que c’est le meilleur quartier. « Tu cherches un appart? Va dans le 19ème! T’es pas convaincu? Tiens regarde [rires]. »

D: Le meilleur spot du 19ème pour vous?
C: La Butte Bergeyre. Moi je le mets en premier. C’est juste magnifique. C’est le Montmartre du 19ème.
J: Tu as l’impression d’être à la campagne en plein Paris, c’est fou. C’est minuscule mais c’est génial.

D: Le spot le plus original?
C: Moi je dirais la petite ceinture. Quand on y allait au début c’était clandestinement. Il y avait un petit côté excitant. Et maintenant c’est partiellement ouvert! Ce qui est cool, c’est que la petite ceinture te donne une autre vision du quartier. C’est exceptionnel.
J: Moi, la Géode. C’est magnifique, c’est notre boule de fer!

D: Le lieu pour rester zen?
J: Le Pavillon des Canaux, à l’étage, c’est une bonne adresse.
C: Moi je dirais, au bord du Canal au petit matin, vers 7 heures où il n’y a encore personne. Ou alors, le parc de la Butte du Chapeau rouge. Un petit parc où il n’y a personne vraiment…
J: C’est trop bien! C’est à côté du périphérique, mais on ne le voit pas. La vue est fantastique. C’est similaire aux Buttes Chaumont dans le sens où c’est sur-élevé, mais sans les cris des enfants.

Retrouvez le dixneuvième sur Instagram et sur Facebook

Petite forme marionnettique mais grand talent: « Toto et Bradi », drôle, tendre et tellement intelligent!
Trouble dans le genre: Change Me au festival SPOT
Donia Ismail

Une réflexion sur « Rencontre avec les fondatrices du dixneuvième:  » Le 19ème arrondissement, c’est le Paris qui se vit! » »

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *