People
Catherine Allégret revient sur l’arrêt brutal de la série Navarro

Catherine Allégret revient sur l’arrêt brutal de la série Navarro

08 mars 2013 | PAR Marie Pichereau

Après avoir conquis le public durant près de 18 ans, l’arrêt brutal de la série Navarro, a laissé un goût amer dans la bouche de celle qui interprétait la célèbre Ginou.

Navarro est une série télévisée française créée par Pierre Grimblat. Elle met en scène les enquêtes d’Antoine Navarro, un Commissaire de police de Paris. Ce téléfilm a commencé a être diffusé en 1989 et connaitra par la suite un franc succès. Depuis 2007, Navarro a été arrêté définitivement, il sera dés lors rediffusé dans son intégralité sur certaines chaines du câble. Depuis novembre 2012, on peut retrouver les aventures du commissaire sur la nouvelle chaine de Canal plus : D8.

C’est donc depuis 2007 que la série culte s’est clôturée, pour laisser place à un nouveau casting et un format plus moderne rebaptisé : Brigade Navarro. Qui dit casting plus jeune, dit remaniement des têtes d’affiche. Ainsi bon nombre des comédiens de l’époque ont été poussés à la porte, dont Catherine Allégret, qui depuis n’a toujours pas digéré cette éviction. Dans une récente interview accordée au magazine TV Mag, elle revenait sur cette période de sa vie, un moment qu’elle a surmonté mais qui semble l’avoir profondément blessé : « Aujourd’hui encore, je n’ai pas digéré la manière, brutale et grossière, dont la série a été arrêtée pour laisser la place à Brigade Navarro. Pas un responsable de la chaîne n’a pris soin de nous annoncer en face la volonté de rajeunir l’équipe. Ils n’ont même pas daigné nous réunir autour d’un pot pour nous prévenir ou nous remercier. Après toutes ces années de bons et loyaux services, j’estime que nous méritions un peu plus de considération. ». Elle explique aussi avoir tout de même gardé le contact avec certains des comédiens de la série, dont Roger Hanin (Navarro) : « Notre amitié ne date pas d’hier, j’ai tourné mon premier film avec lui à l’âge de 19 ans ! Je l’appelle de temps en temps ».

Depuis la comédienne à l’héritage familiale prestigieux a interprété des seconds rôles dans différentes productions. On a pu la voir notamment dans la Môme d’Olivier Dahan (Louise, la Grand-mère) ou encore dans la Rafle de Roselyne Bosh (la concierge, Tati). En 2008, elle était retournée sur les planches, dans les Demoiselles d’Avignon de Jaime Salom au théâtre Rive Gauche. Hier soir, on la redécouvrait dans une série télévisée pour une petite apparition dans Section de recherches sur TF1. Très humble, Catherine Allégret est revenue également lors de cette interview, sur les difficultés du métier de comédienne, même quand on est la fille de : « J’ai beau m’appeler Catherine Allégret, je dois passer des castings comme les autres. Je fais donc des essais, mais je ne suis pas retenue. C’est ainsi. Il n’y a aucune amertume de ma part, je préfère en rire ».

Visuels: Capture d’image, la Môme d’Olivier Dahan.

Gagnez 2×2 places pour les concerts de Kaki King, Liesa Van Der Aa et The Luyas le 26 mars au Divan du Monde
Le dossier complet de l’affaire Dreyfus disponible en ligne
Marie Pichereau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture