Mode

Vaishali S : envol direct pour New Delhi

Vaishali S : envol direct pour New Delhi

23 octobre 2019 | PAR Cloe Assire

C’est son amour pour les tissages indiens traditionnels qui conduisit Vaishali Shadangule à créer sa marque éponyme. Travaillant avec des textiles authentiques, porteurs d’une histoire riche culturellement parlant, cette designer met donc un pont d’honneur à valoriser le patrimoine de l’Inde. Pour cela, la marque s’efforce de conférer au matériau un langage d’expression universel dans le but de célébrer le tissage à la main, un savoir-faire ancestral dont la préservation est essentielle pour l’industrie de la mode et en particulier le luxe.

« Les textiles tissés à la main sont inscrits dans notre ADN. Depuis la création de Vaishali S en mars 2011, la marque a su rester attachée au métier de tisserand, en concentrant de plus en plus sa vision vers la confection de vêtements naturels et fabriqués à la main, en collaboration avec plus de 700 tisserands indiens dont 80% sont des femmes » affirme la créatrice. En effet, Vaishali Shadangule a délibérément choisi de travailler avec des artisanes et des tisserandes réparties dans l’ensemble du pays afin de leur permettre de faire des choix éclairés dans le but de les enrichir progressivement.

Au cours du défilé présentant la collection printemps-été 2020 au cours de la New York Fashion Week, le rythme des mannequins était particulièrement lent, comme pour mieux nous permettre de scruter les textiles, de sentir leur histoire, le temps nécessaire à leur fabrication. Les chaussures sont lourdes, imposantes tandis que les cheveux, joliment tressés, sont ramenés en un chignon structuré. Concernant la gamme colorée, là aussi, l’influence indienne est palpable avec ce camaïeu de bruns uniquement interrompu par des touches ocres, émeraudes ou violines.

La femme dessinée par Vaishali S semble mêler au règne des insectes, tout particulièrement à des chrysalides. La structure étonnante des vêtements aériens vient donc insuffler de la modernité à tant de tradition. L’opposition transparence/opacité permet notamment d’alléger les silhouettes. Ainsi, Vaishali Shadangule signe un défilé tout en délicatesse pour un hommage poétique rendu aux tisserandes indiennes.

Crédits : CAAFD / IMAXTREE / FRONTROW PRESS
The Cure 40 live Curætion-25 + Anniversary : le couronnement d’une belle carrière !
Victoria / Tomas ensoleille les journées pluvieuses
Cloe Assire

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *