Mode
Un phoenix nommé Maison Rabih Kayrouz

Un phoenix nommé Maison Rabih Kayrouz

14 novembre 2021 | PAR Cloe Assire

Rappelez-vous : en juillet 2019, Rabih Kayrouz nous avait envoûtés avec une robe virevoltante présentée au cours de la première Fashion Week Haute Couture digitale. Mais le Covid est loin d’être la seule difficulté rencontrée par cette marque franco-libanaise. Comment, en effet, ne pas mentionner l’explosion de Beyrouth ayant détruit les ateliers basés dans la capitale du pays du Cèdre ? Force est désormais de reconnaître la renaissance de cette maison avec une collection printemps-été 2022 surprenante, qui ne peut que nous réjouir !

Après ces temps sombres, quel bonheur de constater que Rabih Kayrouz est revenu plus fort sur la scène de l’industrie de la mode, grandi de toutes ces épreuves. En effet, impossible de passer à côté du bond de géant effectué au niveau de la direction artistique, emplie d’un revigorant souffle de jeunesse. La garde-robe proposée pour la saison prochaine par le respecté couturier se veut complète, mêlant vêtements de jour et de soirée, pour une femme de tout âge, prête à parcourir le monde avec une valise contenant tout ce dont elle aurait besoin.

Pour le daywear, coup de coeur pour l’ensemble des pièces en gabardine légère kakie : on retiendra particulièrement un large pantalon tailleur accompagné d’une veste saharienne à l’allure couture, ceinturée d’un gros grain noir emblématique de la marque. De la nouveauté également avec une matière encore jamais utilisée par le couturier : le denim, que l’on retrouve sur la veste iconique de Rabih Kayrouz, connue pour ses fentes latérales rendant le vêtement confortable mais surtout pratique en facilitant ainsi l’accès aux poches avant des pantalons. L’emblématique imprimé fauve se retrouve quant à lui décliné sur un blouson court, un trench ou encore un crop top et une jupe, le tout dans un double satin surpiqué orange.

Pour le soir, impossible de passer à côté de lumineuses robes en taffetas, proposées en jaune acide ou en bleu céleste. Cette fois notre préférence se porte sur une robe noire dont la structure ne peut que nous rappeler l’architecture des coupes de Cristobàl Balenciaga. D’autant que – surprise – on peut la porter de trois manières différentes !

Maison Rabih Kayrouz aura donc su retenir notre attention cette saison en conservant son ADN tout en revisitant ses codes. Ces dernières semaines, la présence de la marque sur les réseaux sociaux est également devenue plus fréquente, dévoilant les dessous de leur atelier, et donc de leur savoir-faire. Le monde de la mode attend donc beaucoup des prochaines présentations Haute Couture et prêt-à-porter de 2022 qui, nous l’espérons, sauront autant nous ravir !

Crédits : service presse de Maison Rabih Kayrouz

La maison d’enfance de George Harrison se vend aux enchères
Pink Floyd par Dominique Dupuis : A la découverte de leurs albums studios, live, rééditions et coffrets inédits
Cloe Assire

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture