Mode

Victoria / Tomas ensoleille les journées pluvieuses

Victoria / Tomas ensoleille les journées pluvieuses

23 octobre 2019 | PAR Cloe Assire

C’est au sein du Faust, sous le pont Alexandre III dans un sublime décor de pierres taillées et de lampadaires parisiens, que s’est tenu le défilé printemps-été 2020 de la marque Victoria/Tomas au cours de la Paris Fashion Week. Identité visuelle forte et must-have au niveau des accessoires sont les deux éléments essentiels de ces looks estivaux et lumineux, empreints de joie de vivre. 

Victoria Feldman et Tomas Berzins basent leur univers sur l’hybridation, ce que l’on retrouve de nouveau dans cette collection. Coup de cœur notamment pour le bob-capeline en cuir qui saura conquérir les fashionistas du monde entier. Avec ces deux amis rencontrés sur les bancs de l’école, les classiques du vestiaire masculin se voient féminisés tout en émotion. Les manches sont ajourées, les chemises rallongées dans des teintes délicates, notamment par le biais du vichy perdant son image quelque peu clichée de la robe signée Jacques Esterel pour Brigitte Bardot. Mais surtout, les volumes sont adaptés pour des morphologies multiples et non pas simplement pour des silhouettes longilignes ce qui est tout particulièrement appréciable.

Les femmes de Victoria/Tomas ont une allure de rockeuses bohèmes : chaînes et cuir se juxtaposent aux chemises longues et aux franges, apportant une inspiration tout droit venue des 70’s. Mais ce qui fait tout le charme de cette collection, au-delà d’une gamme colorée très intéressante, ce sont les détails : boucles d’oreilles asymétriques, bottines donnant l’impression de 3 chaussures empilées, ou encore poches évoquant de petits sacs en bandoulière. « Nous nous sommes inspirés des looks des touristes lorsqu’ils visitent Paris et de la silhouette de la parisienne, plus décontractée » nous expliquent les designers au sujet de ces divers mélanges. 

Ainsi, les vêtements d’apparence trop « rigides » habituellement semblent ici gagner en confort tandis que les accessoires de la vie quotidienne, à l’image des bananes ou des bobs, deviennent davantage raffinés en raison d’associations de matières, de travail sur la forme, etc. On imagine parfaitement une Parisienne sortir en été, intégralement habillée par Victoria/Toma, de la même manière qu’une femme venue en visite. Pari réussi pour les deux designers apportant un air frais sur la garde-robe des habitantes de la capitale française tout en permettant aux étrangères de s’imprégner de son style !

Photos : ©Salvatore Dragone/Imaxtree pour Victoria/Tomas

Vaishali S : envol direct pour New Delhi
Redécouvrir Charlie Chaplin, à travers l’œil des avant-gardistes
Cloe Assire

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *