Mode

Rencontre avec @casper_drawofficiel

Rencontre avec @casper_drawofficiel

12 juillet 2019 | PAR Cloe Assire
Son logo ? Casper. Sa spécialité ? Les portraits. Avec près de 8000 abonnés sur Instagram, ce jeune homme de 23 ans, qui ne nous dévoilera pas sa véritable identité, s’est fait connaître pour sa représentation de célébrités sur tablette graphique. Rencontre avec un passionné de mode dont le trait marqué et les couleurs vives en ont séduit plus d’un. 
 
 
Pourquoi avoir choisi Casper comme pseudonyme et comme image pour vous représenter ? 
 
Pour moi, Casper est mon nom. Mon identité originelle n’a pas à être dévoilée. Ne dit-on pas d’un fantôme qu’il reste un fantôme ? Plus sérieusement, à travers mon compte Instagram vous voyez mes dessins, mes tableaux mais vous ne me voyez pas comme si je n’existais pas. L’image de Casper, loin d’être un fantôme malveillant, correspond à ma personnalité, tout particulièrement en renvoyant à ma grande sensibilité. 
 
 
Comment cette passion pour le portrait s’est-elle emparée de vous ? Avez-vous suivi un parcours universitaire dans ce domaine ? 
 
Je suis convaincu d’être ici, sur Terre, avec l’unique mission de créer. C’est pourquoi j’ai voué ma vie au dessin, et cela dès mon plus jeune âge. J’ai appris seul, en autodidacte, au fil des années. Depuis deux ans maintenant je suis également tatoueur mais les portraits demeurent en effet ma spécialité. Chaque personne est différente et laisse retranscrire une émotion particulière sur son visage et je mets tout mon cœur dans chaque dessin réalisé pour m’approcher au plus près du sentiment vécu. 
 
 
Vos premiers dessins étaient sur papier. Comment s’est effectué ce passage à la tablette graphique qui aujourd’hui vous caractérise ? 
 
Je considère que le monde du papier est révolu, que nous devons utiliser d’autres moyens, symbole de futur. Tout simplement. D’ailleurs, cela vient également expliquer le fait d’avoir choisi les réseaux sociaux comme vitrines de mon travail.
 
On sent un lien important avec la mode, dans le choix des personnes ou des objets représentés au cours de votre évolution. Pouvez-vous nous en dire davantage ?
 
La mode me passionne et tout particulièrement la Haute Couture dont le savoir-faire me fascine. Représenter des produits issus du milieu du luxe est particulièrement intéressant, surtout au niveau de la précision des détails et de la gamme colorée. Mes dessins reprennent essentiellement un style street wear, tant dans les personnes représentées, avec de nombreux rappeurs, que dans les paires de chaussures par exemple. Je suis certainement plus proche de cet esprit mais j’adorerais avoir l’occasion d’effectuer des partenariats avec des marques de mode, au niveau de la création et non plus de la représentation.
 
Quel est votre ultime but ? 
 
Je rêve d’avoir ma place dans le monde de l’art. J’ai déjà la chance d’avoir pu réaliser quelques expositions, notamment au sein des magasins Cultura et TED, et d’avoir des sponsors comme Daniel Wellington ou encore Clairfontaine depuis un an et demi désormais.

visuels : Casper

Le Sénat donne son accord pour la création d’un Centre national de la musique
Quatre lectures au jardin au Festival d’Avignon
Cloe Assire

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *