Actu

Quatre lectures au jardin au Festival d’Avignon

Quatre lectures au jardin au Festival d’Avignon

12 juillet 2019 | PAR Amelie Blaustein Niddam

L’un des grands rendez-vous du Festival d’Avignon, ce sont les lectures dans des lieux sublimes. Toute La Culture vous guide !

L’Étranger d’Albert Camus à l’Hotel de l’Europe

Dans la cour intérieure de l’Hôtel de l’Europe, dont on ne connaissait pas l’existence, Jean François Cesarini lit tous les soirs, sauf les mardis et les samedis, L’Étranger de Camus. Un texte qui résonne particulièrement pour ce comédien qui est également député.  Il est accompagné au chant et à la guitare par la douce Bouchra. L’entrée est gratuite, un chapeau est disponible. Les dons sont reversés à l’Enfance de l’Art. 

A 20H30. A l’Hôtel de l’Europe, durée 1H15.

Judith Bordas dans le Jardin du Procureur du CNES

Au Centre National des Écritures du Spectacle, entendez la Chartreuse, ne ratez pas les 16 et 17 juillet la lecture du texte de Judith Bordas, ancienne artiste en résidence, Traversez les forêts,  dans le superbe Jardin du Procureur à 22h. Ce texte qui parle des interdits qui sont innés chez les femmes sera une fiction radiophonique pour France Culture. Entrée libre sur réservation au 0490152424. 

Ça va ça va le monde, les iconiques lectures RFI de la Rue de Mons

Comme chaque année Armel Roussel orchestre les lectures RFI de la rue de Mons à partir du 13 juillet. Demain, samedi, à 11H,  Tom Adjibi, Alvie Bitemo, Julien Mabiala Bissila, Louisia Ngolo-Ame, Lamine Diarra et Serge Yéroné Koto liront Les inamovibles de Sèdjro Giovanni Houansou.

Tous les jours, jusqu’au 18 à 11H dans le Jardin de la rue de Mons. 

Les lectures France Culture du Musée Calvet

La cour XVIIe du Musée Calvet perpétue les traditions et invite les spectateurs aux célèbres lectures. A ne pas manquer, dimanche soir, La mort d’Achille, une pièce inédite de Wajdi Mouawad  lue par Amira Casar, Xavier Gallais, Jérôme Kircher.  

Jusqu’au 20 juillet, à 11H30, 20H ou 22H30.

Visuel : ©Pascal Gely

 

Rencontre avec @casper_drawofficiel
Avignon OFF 2019 : « Les dents du peigne », une aventure humaine, touchante et tellement familière…
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *