Mode

Nathalie Chaize : vivez avec elle son inspiration !

Nathalie Chaize : vivez avec elle son inspiration !

08 janvier 2019 | PAR Pulcherry Von Ober

C’était un mercredi, il était 16h30. Nathalie nous attendait dans son showroom pour nous montrer sa future collection. La discussion allait bon train, nous découvrons avec enthousiasme ses nouvelles coupes, imprimés. Et nous lui posons une question « Mais quelles sont vos sources d’inspiration ? »
Sa réponse fut : « Je vous offre un café… » et elle me raconta….

 

Londres,

En cette journée du 4 novembre 2018, Nathalie atterrit à Londres. A peine son pied touche le sol que déjà surgissent des images. L’air est vif, humide. Le temps de récupérer ses bagages,  elle s’engouffre dans le célèbre  taxi londonien, the « black cab ».  Au travers de la vitre, les paysages défilent : du gris, du noir, du vert…Nathalie note. 

L’hôtel, source de sérénité

Arrivée à l’hôtel, elle remarque les magnifiques escaliers, couleur noir et ambre. Leur mouvement s’assimile à celui d’une de ses  chaises créées dernièrement. Alors, elle esquisse un dessin. Il servira à croquer le revêtement de sa prochaine chaise, celle qui se glissera sous les tables des restaurants étoilés.  
Quatrième étage, elle ouvre sa chambre et entre. Le bruit de la circulation a disparu, le calme la saisit. Agréable sensation que de passer de l’agitation au silence. Elle imagine le bruit d’un froissement de tissu, réfléchit à la matière.

Sur le bureau de la chambre  se trouve de la documentation de l’office du tourisme. Une information retient son attention : une exposition d’un immense artiste se déroule dans la galerie adjacente à l’hôtel.  Nathalie endosse son blouson de cuir fétiche pour s’y rendre. Déjà, la foule se presse.  L’éclairage y offre un ton intimiste et donne l’impression de proximité avec les œuvres.  Les formes angulaires et rondes des œuvres enclenchent  son processus de création.  Armée de son crayon à papier, elle effleure, caresse, le papier. Là ce sera pour une veste, non ou peut être un T shirt, cette sculpture ronde, lui donne une idée de motifs, celle plus à droit, un peu tortueuse l’inspire pour une forme de pantalon ou pourquoi pas, de robe…Nathalie observe, crayonne, échange avec des personnes.

Déambulation, source de plaisir

Le lendemain, c’est une de ses journées qu’elle affectionne tout particulièrement : tout oublier et déambuler dans les rues de Londres au gré de ses envies, de son ressenti.  

Un immeuble, à droite, de couleur rouge vif avec des escaliers extérieurs saisit son attention. Vite Nathalie le photographie, il vient de lui donner l’ idée d’un imprimé pour l’été.

Et puis, au détour d’une autre ruelle, c’est une façade de restaurant totalement atypique. Vite, son smartphone pour une autre photographie.  Un peu plus loin, c’est au cœur d’un marché qu’elle se retrouve.  Un mélange d’odeurs la saisit : de l’épicé piquant le doux parfum sucré des «  waffle bubble »  dont les coloris, en grappe de raisin, l’invite à imaginer une jupe cocktail.  
Son estomac commençant à se manifester, Nathalie s’engouffre dans un de ses petits restaurants populaires  de Tooting High Street.  Les plats aux couleurs safranés, dorés déclenchent une avalanche d’idées. Nathalie sort son petit carnet : rapidement elle esquisse un pantalon, un blouson festif, une robe pour la plage…

Déjà, il est 16 heures, un petit tour par Spitalfields Market pour voir les dernières actualités des créateurs, puis un détour par God’s own Junkyard avant de rentrer à l’hôtel, se changer pour partir à un concert.
La musique fait partie de ses visites à Londres, sans musique impossible d’inventer, créer. Ce n’est pas un hasard si une playlist accompagne chacune de ses collections.
« La musique permet ce transport du corps et de l’esprit dans l’éveil des sens » me souffle –t-elle.

Nos doigts s’arrêtent, Nathalie a terminé de raconter ses régulières escapades londoniennes sources de toutes ses collections. Elle ajoute :
« En quittant mon univers de travail, et en me plongeant dans cette ville anglaise, j’ai la sensation d’être quelqu’un d’autre qui découvre des zones magiques, des lieux incroyables. Je m’abandonne  totalement à cette ville pour mieux retrouver ensuite, Lyon, cette autre cité, cette ville de lumières aux multiples gourmandises .»

Nous terminons notre café. Nathalie nous raccompagne. Il est 19 heures et la basilique Notre-Dame de Fourvière, toute illuminée, se détache dans la nuit.

 

Qui est Nathalie Chaize ?

Nathalie Chaize est une créatrice de mode lyonnaise qui exporte dans plus de 10 pays.  Si sa griffe se niche dans ses créations, c’est aussi pour sa relation à ses clientes qu’elle se démarque. Régulièrement, elles se réunissent pour partager des moments de convivialité, et pour celles qui viennent de l’étranger…C’est ensemble autour d’un savoureux repas qu’elles échangent.
Nathalie,  c’est une manière  d’appréhender la vie en mode « hospitalité », et ce n’est pas un hasard, si elle dessine aujourd’hui pour les arts de la table.

(Crédit photo : Nathalie transmet à toutelaculture.com un aperçu de sa collection pour cet été…2019)

 

 

 

Les 500 ans de la mort de Léonard De Vinci au coeur d’une polémique
La culture : grande absente des débats sur le RIC, et pourtant !
Pulcherry Von Ober

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *